Les Bourses européennes tentent de prolonger leur hausse

par Laetitia Volga

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les Bourses européennes tentent de prolonger leur hausse
Les principales Bourses européennes évoluent en légère hausse mercredi. À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,14% vers 08h05 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,17% et à Londres, le FTSE s'octroie 0,34%, soutenu par la progression des valeurs pétrolières. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en légère hausse mercredi, tentant de prolonger la dynamique haussière des derniers jours même si le thème de l'inflation et les politiques des banques centrales restent des éléments d'incertitude.

À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,14% à 6.498,25 points vers 08h05 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,17% et à Londres, le FTSE s'octroie 0,34%, soutenu par la progression des valeurs pétrolières.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro prend 0,07%, le FTSEurofirst 300 avance de 0,15% et le Stoxx 600 de 0,23%.

L'accélération de la croissance de l'activité manufacturière aux États-Unis, en Europe et en Chine le mois dernier a porté les actions mondiales à des niveaux record mardi.

Les investisseurs attendent désormais les données sur l'emploi aux États-Unis vendredi pour pour obtenir une vision plus claire de l'état du marché du travail et des indices sur la future stratégie de la Réserve fédérale.

"Le marché pourrait interpréter une forte hausse de création d’emploi comme davantage d’Américains qui pourront consommer dans les mois et semaines à venir. A l’inverse, si l’économie américaine peine à recruter des salariés alors une pression inflationniste sur les salaires pourrait apparaître," a commenté Saxo Banque dans une note.

Le marché suivra également la publication du Livre beige de la Fed à 18h00 GMT.

VALEURS

Le secteur de l'énergie, dont l'indice Stoxx gagne 1,16%, signe le plus forte progression, toujours portée par la progression des cours pétroliers.

Ainsi, Total prend la tête du CAC 40 avec un gain de 1,91%.

A l'inverse, Vivendi perd 1,72%, pénalisé par un abaissement de conseil de Bernstein à "performance en ligne". Selon des traders, le titre souffre aussi de la demande du fonds Bluebell Capital Partners à l'Autorité française des marchés financiers d'enquêter sur le projet de scission d'Universal Music Group, estimant que le groupe de médias et de divertissement n'a pas été honnête avec les actionnaires sur les termes clés de l'opération.

GTT (+2,69%) bénéficie de son côté d'un relèvement de recommandation de Société générale à "acheter".

Le constructeur suédois de poids lourds Volvo gagne 2,04% après que le conseil d'administration a proposé de distribuer le produit de la vente d'UD Truck, soit environ 1,9 milliard d'euros, aux actionnaires.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mardi, les gains des secteurs de la finance et de l'énergie ayant compensé le recul des valeurs de la santé après la faible prévision de bénéfice annuel annoncée dans la journée par Abbott Laboratories (-9,3%).

L'indice Dow Jones a gagné 0,13% à 34.575,31 points. Le S&P-500 a perdu 0,05% à 4.202,04 points et le Nasdaq Composite a reculé de 0,09% à 13.736,48 points.

Les futures sur les trois indices signalent pour l'heure une quasi-stabilité à l'ouverture.

EN ASIE

Le Nikkei à la Bourse de Tokyo a avancé 0,46%, l'accélération de la vaccination contre le COVID-19 au Japon alimentant les espoirs de reprise économique, qui profitent en particulier aux valeurs automobiles.

Les Bourses chinoises ont évolué pour leur part dans le rouge, pénalisées par des prises de profits sur les secteurs de la consommation et de la santé qui avaient profité depuis le début de la semaine de la décision de Pékin d'autoriser les couples à avoir trois enfants.

L'indice CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale a perdu 0,97%.

CHANGES

Le dollar reprend 0,22% face à un panier de devises internationales après avoir été pénalisé la veille par l'appétit pour les actifs risqués.

L'euro est pour sa part en léger repli, à 1,2192 dollar

TAUX

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à dix ans évolue peu, à 1,6113%.

Son équivalent allemand recule d'un point de base dans les premiers échanges, à -0,187%.

PÉTROLE

Le pétrole continue de monter après que l'OPEP+ a convenu de s'en tenir au rythme actuel d'assouplissement progressif des restrictions tout en s'attendant à une reprise robuste de la demande aux États-Unis et en Chine, les deux premiers consommateurs au monde.

Le baril de Brent gagne 0,56% à 70,64 dollars et celui du brut léger américain (WTI) évolue en hausse de 0,44% à 68,02 dollars.

(Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS