Les Bourses européennes finissent en hausse

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont fini en hausse vendredi, les investisseurs ayant réservé un accueil favorable à l'annonce d'une croissance annualisée plus forte qu'attendu du PIB américain.

Partager

L'économie américaine a enregistré sur la période juillet-septembre sa plus forte hausse depuis le quatrième trimestre 2011, à la faveur notamment de la bonne tenue de la consommation intérieure.

À Paris, le CAC 40 a gagné 0,40% (16,74 points) à 4.193,77 points. Sur l'ensemble de la semaine l'indice phare de la Bourse de Paris a progressé de 3,3%, sa plus forte hausse hebdomadaire depuis fin avril.

Le Footsie britannique a pris 0,33% et le Dax allemand 0,69%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a gagné 0,60% et le FTSEurofirst 300 0,45%.

De nombreux traders ayant déjà clôturé leurs livres d'ordres pour l'année, Peter Garnry stratège chez Saxo Bank, estime que la fin de l'année sera marquée par de faibles volumes, une faible volatilité et une légère hausse des marchés actions.

Aux valeurs, Orange (-3,04%) a enregistré la plus forte baisse du CAC 40, tandis que Bouygues a cédé 1,67% et Vivendi 1,29%, plombés par la guerre commerciale autour de la 4G entre opérateurs mobiles en France. Iliad, mais mère de Free, a chuté de 10,64%, signant le plus fort repli de l'EuroStoxx 600.

Le rendement des obligations à 10 ans du Trésor américains se sont légèrement détendus après leur hausse consécutive à l'annonce de la Fed de réduire le montant de ses rachats d'actifs mensuels de dix milliards de dollars.

Dans ce contexte, le dollar est en léger repli face à l'euro et à la monnaie japonaise après avoir atteint en séance un plus haut de cinq ans à 104,64 yens.

L'once d'or gagne 1,26% après avoir touché un plus bas de six mois, mais devrait cependant enregistrer son plus fort repli annuel en plus de trente ans sur l'ensemble de 2013.

Les cours du pétrole évoluent en ordre dispersés et le baril de Brent a franchi le seuil des 111 dollars (+0,89%), porté par l'anticipation d'une hausse de la demande américaine et d'une baisse des exportations libyennes.

Constance De Cambiaire pour le service français

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

ILIAD

AVRIL

ORANGE

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS