Les Bourses européennes finissent en hausse, Paris quasi stable

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont clôturé lundi en territoire positif, soutenues par la hausse des valeurs minières et les mesures prises par les ministres des Finances des 20 pays les plus industrialisés de la planète (G20) destinées à éviter une guerre des monnaies.

Partager

La Bourse de Paris a toutefois fini pratiquement inchangée (+0,04%), à 3.870 points. La séance de la place parisienne a notamment été animée par l'entrée remarquée de LVMH dans Hermès, dont le géant du luxe détient 14% et devrait bientôt monter à 17%. Cette opération a fait bondir le titre Hermès de 15,12%.

Les mesures décidées lors de la réunion ministérielle du G20 le week-end dernier en Corée du Sud ont été jugées importantes pour éviter une guerre sur le marché des changes, et ont entraîné une baisse du dollar.

L'affaiblissement du billet vert profite aux cours des métaux et des matières premières, dont la hausse s'est, par ricochet, répercutée sur les valeurs minières. Antofagasta, BHP Billiton, Kazakhmys, Rio Tinto et Xstrata ont ainsi fini sur des gains compris entre 2,43% et 4,1%.

Le constructeur de poids lourds Scania a en revanche perdu 4,6% après avoir manqué le consensus sur son chiffre d'affaires au troisième trimestre et avoir dit craindre des difficultés d'approvisionnement auprès de ses fournisseurs en raison de l'augmentation des cadences de production.

Catherine Monin et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Nicolas Delame

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS