Les Bourses européennes en baisse à la mi-séance

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont accentué leurs pertes lundi à mi-séance, alors que le dollar se maintient à un pic de sept mois et que les rendements des obligations américaines et européennes - qui déterminent les coûts d'emprunt à travers le monde - sont à leurs plus hauts niveaux depuis le mois de juin.
Partager
Les Bourses européennes en baisse à la mi-séance
À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,46% vers 10h35 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,52% et, à Londres, le FTSE recule de 0,85%. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,46% à 4.450,14 points vers 10h35. À Francfort, le Dax cède 0,52% et, à Londres, le FTSE recule de 0,85%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 abandonne 0,67%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro 0,49% et le Stoxx 600 0,66%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de 0,25% à 0,35% selon les indices, en attendant la production industrielle de septembre qui sera publiée juste avant le début de séance.

L'attrait des actifs à risque est limité depuis quelques semaines par l'incertitude concernant les politiques monétaires des banques centrales, l'approche de l'élection présidentielle aux Etats-Unis, le vote en faveur d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne et les inquiétudes concernant la santé des banques allemandes et italiennes.

Le rendement de l'obligation du Trésor américain à 10 ans a franchi la barre de 1,8% et celui du Bund allemand a atteint ses plus hauts niveaux depuis le référendum du 23 juin sur le Brexit. Les craintes d'un "hard Brexit" exercent également une pression à la hausse sur les gilts britanniques.

Dans le même temps, des signes de reprise de l'inflation se font enfin sentir et les investisseurs ont le sentiment que les banques centrales pourraient la laisser s'accélérer au-delà de l'objectif de 2%, comme l'a laissé entendre la présidente de la Réserve fédérale américaine vendredi.

Outre les résultats trimestriels qui ont débuté avec les banques américaines la semaine dernière, le marché sera attentif au PIB chinois du troisième trimestre mercredi, puis à la réunion du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne jeudi.

La BCE pourrait débattre de modifications techniques à apporter à son programme de rachat d'actifs mais devrait renvoyer une décision à sa réunion de décembre, au cours de laquelle il sera aussi question de la prolongation du programme, selon des sources proches des délibérations.

Quant à la croissance chinoise, elle est attendue à 6,7%, comme au deuxième trimestre mais à son rythme le plus bas depuis la crise financière.

Les banques (-0,13%), assureurs (-0,27%), télécoms (-0,26%) et ressources de base (-0,02%) résistent le mieux en Europe.

En revanche, Pearson chute de 11,2% et pèse sur l'indice des médias (-1,2%), qui accuse le plus net repli sectoriel. Le numéro un mondial de l'éducation a fait état de ventes trimestrielles inférieures aux attentes sans pour autant revoir en baisse ses prévisions annuelles.

Sur le marché des changes, le dollar, qui s'est raffermi de 2,5% en deux semaines face à un panier de devises de référence, se maintient autour de ses plus hauts niveaux depuis le 10 mars.

De son côté, l'euro s'apprécie avant la réunion de la BCE dans un contexte de spéculations selon lesquelles les responsables de la politique monétaire commencent à envisager de limiter les injections de liquidités l'an prochain.

Sur le front du pétrole, le baril de Brent se stabilise autour de 52 dollars après quatre semaines de hausse d'affilée, dans un contexte de dollar ferme et d'augmentation du nombre de forages actifs aux Etats-Unis.

Certains investisseurs craignent par ailleurs que l'appétit pour le risque ne soit affecté par l'offensive pour reprendre Mossoul en Irak aux djihadistes de l'Etat islamique (EI) qui en ont fait leur fief en juin 2014.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Spécialiste Equipements Sous Pression Nucléaires en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 22/11/2022 - CDI - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

62 - Boulogne-sur-Mer

Démolition de bâtiments et de hangars à Capécure - Port de Commerce

DATE DE REPONSE 26/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS