Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les Bourses en Europe en désordre, les ressources de base pèsent

Publié le

par Patrick Vignal

Les Bourses en Europe en désordre, les ressources de base pèsent
La Bourse de Francfort. Les Bourses européennes ont terminé mardi en ordre dispersé. À Paris, le CAC 40 a perdu 0,12% à 5.535,26 points avec notamment un repli de 2,27% pour ArcelorMittal. Le Footsie britannique a pris 0,21% et le Dax allemand a progressé de 0,71%, terminant à un plus historique de 13.559,60 points grâce notamment à un bond de 3,31% pour Bayer. /Photo prise le 18 janvier 2018/REUTERS
© Reuters Staff

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé mardi en ordre dispersé, freinées notamment par un net repli des valeurs liées aux ressources du base dans le sillage d'une chute des cours du cuivre.

À Paris, le CAC 40 a perdu 0,12% à 5.535,26 points avec notamment un repli de 2,27% pour ArcelorMittal.

Le Footsie britannique a pris 0,21% et le Dax allemand a progressé de 0,71%, terminant à un plus historique de 13.559,60 points grâce notamment à un bond de 3,31% pour Bayer.

L'indice EuroStoxx 50 a progressé de 0,19%, le FTSEurofirst 300 de 0,09% et le Stoxx 600 de 0,17%.

Le repli sectoriel le plus marqué, et de loin, est pour les ressources de base dont l'indice a perdu 1,83%, sa plus forte baisse depuis plus de deux mois. Il a souffert d'une baisse de plus de 2% des cours du cuivre après une hausse des stocks de ce métal industriel, signe d'une surabondance de l'offre.

Les deux plus fortes baisses de l'indice large européen Stoxx 600 sont pour les géants miniers Fresnillo (-4,20%) et Anglo American (-3,86%).

A la hausse, l'indice de la distribution a pris 0,46%, aidé par Carrefour qui a gagné 3,22%, sa plus forte hausse depuis le 26 septembre dernier, avec la présentation bien accueillie de son nouveau plan stratégique prévoyant notamment 2 milliards d'euros d'économies et 2.400 départs volontaires en France.

LE DOLLAR RECULE ENCORE

Sur le marché des changes, le dollar cède 0,21% face à un panier de devises de référence, permettant à l'euro de se rapprocher de 1,23 dollar.

Les cambistes pourraient faire preuve de prudence à l'approche de la réunion monétaire de la Banque centrale européenne, jeudi. Les investisseurs pensent en majorité que l'institution de Francfort réaffirmera à cette occasion sa volonté de racheter des actifs au moins jusqu'en septembre et qu'elle ne relèvera pas ses taux d'intérêt avant 2019.

Des anticipations de prudence de la part des banques centrales sur la voie du resserrement font reculer les rendements des emprunts d'Etat. Le 10 ans américain perd ainsi plus 4 points de base à 2,62%, le Bund allemand de même échéance cédant 2 points de base, à 0,56%.

Sur le front du pétrole, les cours du brut sont en nette hausse, toujours portés par le relèvement par le Fonds monétaire international de ses prévisions économiques mondiales. Le baril de Brent a dépassé les 70 dollars et le baril de brut léger américain (WTI) se traite autour de 64,55 dollars.

A l'heure de la clôture en Europe, le Dow Jones est quasiment inchangé tandis que le S&P 500 (+0,20%) et le Nasdaq composite (+0,59%) se dirigent vers des records de clôture.

Du côté des valeurs, Netflix gagne plus de 10%, dépassant pour la première fois le seuil des 100 milliards de dollars de capitalisation après avoir enregistré au quatrième trimestre une croissance du nombre de ses abonnés internationaux plus forte que prévu.

Bank of America Merrill Lynch a relevé sa prévision de cible pour le S&P 500 à 3.000 points contre 2.800 précédemment. Après une année 2017 placée sous le signe de l'optimisme, l'année 2018 pourrait être marquée par l'euphorie, lit-on dans la note de la banque américaine, publiée mardi.

Le S&P-500 évolue mardi autour de 2.838 points. Il a progressé de 19,42% en 2017 et de plus de 6% depuis le début de l'année.

(édité par Véronique Tison)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus