Les Bourses dans le vert en attendant le verdict de l'Opep

par Patrick Vignal
Partager
Les Bourses dans le vert en attendant le verdict de l'Opep
Les principales Bourses européennes sont dans le vert jeudi à mi-séance. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,43% à 5.421,03 points vers 11h40 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,84% tandis qu'à Londres, le FTSE grappille 0,2%, toujours freiné par la hausse du sterling dans la perspective d'une avancée dans les négociations sur le Brexit. /Photo prise le 20 novembre 2017/REUTERS/Kai Pfaffenbach

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont dans le vert jeudi à mi-séance, même Londres, malgré la vigueur de la livre sterling, et Wall Street est signalée en hausse à l'ouverture dans l'attente du verdict de la réunion de l'Opep, qui devrait déboucher sur une prolongation des accords encadrant la production de pétrole afin de soutenir les cours.

L'annonce d'une inflation inférieure aux attentes dans la zone euro en novembre a eu peu d'effet sur les marchés d'actions mais elle a fait baisser l'euro ainsi que les rendements des emprunts d'Etat.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,43% à 5.421,03 points vers 11h40 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,84% tandis qu'à Londres, le FTSE grappille 0,2%, toujours freiné par la hausse du sterling dans la perspective d'une avancée dans les négociations sur le Brexit.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 0,58%, le FTSEurofirst 300 de 0,54% et le Stoxx 600 de 0,52%.

Les contrats à terme sur les indices de Wall Street signalent une ouverture en hausse de 0,3% à 0,4%, donc un rebond pour le Nasdaq, qui a subi mercredi sa plus lourde de perte en pourcentage depuis trois mois, conséquence d'un net repli des valeurs technologiques.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut léger américain et du Brent montent nettement, avec le soutien des anticipations de prolongation jusqu'à fin 2018 des accords d'encadrement de la production.

Les débats à huis clos entre représentants de l'Opep ont débuté et s'ouvriront à 14h00 GMT aux ministres des pays producteurs extérieurs au cartel. Une conférence de presse est prévue en fin de journée.

Autre inconnue pour les heures ou les jours à venir: l'avenir du projet de réforme fiscale aux Etats-Unis, sur lequel les sénateurs pourraient se prononcer en séance plénière. Le camp républicain n'est toutefois pas encore assuré de disposer de la majorité nécessaire.

LES BANQUES MONTENT ENCORE, EURONEXT RECHERCHÉ

Sur le marché des changes, le dollar grimpe de 0,24% face à un panier de devises de référence et l'euro cède 0,13% à 1,1832 dollar.. La livre sterling prend de son côté 0,3% face au dollar et 0,4% face à l'euro, pénalisant les valeurs exportatrice du FTSE.

En Europe, tous les secteurs évoluent dans le vert, à commencer par les télécoms (+1,28%) avec, à Paris, un gain de 1,56% pour Orange. Les valeurs financières progressent encore de 0,69%, notamment Credit Suisse, qui prend 3,98% après avoir promis d'améliorer le retour aux actionnaires et dit prévoir boucler sa restructuration l'an prochain.

Parmi les fortes progressions du Stoxx 600, le titre Euronext affiche un gain de 3,75% à la suite de l'annonce, mercredi soir, de l'acquisition de l'Irish Stock Exchange (ISE), l'opérateur de la Bourse de Dublin, pour 137 millions d'euros, renforçant, à l'heure du Brexit, le profil de croissance et l'internationalisation de l'opérateur boursier européen.

A la hausse également, Aviva s'adjuge 2,36%; le numéro un de l'assurance-vie en Grande-Bretagne a annoncé qu'il consacrerait trois milliards de livres (3,4 milliards d'euros) de trésorerie excédentaire sur les deux prochaines années à une série d'investissements.

En tête du CAC 40 parisien, l'action PSA rebondit de 1,97% après avoir touché la veille un creux de cinq mois à la suite des révélations sur les difficultés de la filiale Opel/Vauxhall, rachetée en mars dernier.

Dans une note sur le titre, JPMorgan Cazenove, à "surpondérer" sur la valeur, conseille aux investisseurs de ne pas suivre les spéculations liées à l'actualité et d'être "patients".

A Wall Street, les investisseurs attendent pour 13h30 GMT les derniers chiffres des dépenses des ménages ainsi que l'indice des prix "core PCE", la mesure de l'inflation la plus surveillée par la Réserve fédérale.

(édité par Marc Angrand)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

ORANGE

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS