Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les bonnes pommades d'Aiglon

Publié le

Il y a quinze ans, la PME picarde fabriquait des huiles pour l'automobile. Aujourd'hui, elle est le leader français des vaselines pharmaceutiques et cosmétologiques. Avec de beaux succès à l'export.

Les entreprises citées

Trois à quatre camions de 18 à 20 tonnes partent de l'usine tous les mois, 10 000 fûts de 175 kg fabriqués en 2007... les quantités de vaseline produites sur le site d'Aiglon à Précy-sur-Oise, en Picardie, laissent sans voix. Il est vrai que la vaseline est un composant de base essentiel à la fabrication de nombreux produits, que ce soient des pommades antibiotiques, des démaquillants ou encore des confitures laxatives. Aiglon est le seul producteur français avec un chiffre d'affaires de 11 millions d'euros, en croissance de 10 % par an, pour 30 salariés. Il détient 80 % du marché national de la vaseline pour la pharmacie et la cosmétologie. La qualité de ses produits est aussi appréciée à l'étranger. Sa fabrication pour l'export (20 %) s'accroît d'année en année. Ses atouts face à la concurrence ? La technicité et la qualité de sa production.

tout est automatisé

Aiglon, c'est l'histoire d'une reconversion réussie. Jusqu'au début des années 1990, l'entreprise produisait des huiles pour l'automobile. Avec son virage 100 % santé, Aiglon a concentré ses ressources sur la montée en gamme de ses produits car la pharmacopée française est la plus drastique au monde pour les vaselines. « Le procédé de fabrication est original. C'est un mélange de matières premières issues du pétrole qui correspondent strictement à la pharmacopée française », indique son dirigeant Jean-Jacques Puyoo, qui a racheté en 1970 l'entreprise à sa famille et en détient toujours 100 %.

L'usine est unique en Europe, tout y est automatisé. « 3 millions d'euros viennent d'être investis », indique Jean-Jacques Puyoo. A l'affût de croissance externe, il a, en octobre 2006, repris l'activité de cires injectables dans les câbles du groupe Total et cherche aujourd'hui de petites acquisitions. .

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle