Les boissons énergisantes, la e-cigarette, Google : la revue de presse de l'industrie

Les risques des boissons énergisantes pointés du doigt par l'Agence nationale de sécurité sanitaire, les interrogations qui persistent autour de la cigarette électronique, les activités de Google en France et son arrangement avec l'Union européenne autour des questions de concurrence... Autant de sujets qui font l'actualité de ce mercredi 2 octobre.

Partager

Les boissons énergisantes, la e-cigarette, Google : la revue de presse de l'industrie

Débat autour des risques des boissons énergisantes

Ce 2 octobre, la presse régionale se fait largement l'écho du rapport de l'Anses dévoilé la veille sur les risques des boissons dites "énergisantes". Selon l'avis de l'agence nationale de sécurité sanitaire, elles provoqueraient des risques d’accidents cardiovasculaires, des effets psycho-comportementaux ou neurologiques.

ÉVÈNEMENT
ÉVÈNEMENT

Les interrogations persistent sur la cigarette électronique

Dans son supplément Science & Médecine du jour, Le Monde revient sur la e-cigarette, avec une "enquête sur un succès foudroyant". Le journal du soir se demande si la e-cigarette constitue, telle qu'on la présente, le "salut des fumeurs" et un "substitut idéal".

Un sujet également traité ce matin par le journal régional La Dépêche du Midi, dans le cadre de la 4e édition, en Haute-Garonne, de "Larrey Tabac", une journée d’aide au sevrage tabagique. Pour le Dr Rose-Marie Rouquet de l'unité d’aide au sevrage tabagique (UCAST) du CHU de Toulouse interrogée par le journal, la cigarette électronique "n’est pas recommandée pour l’instant (...) Nous n’avons aucun recul sur la totale innocuité des produits, surtout le propylène glycol et les arômes chauffés. On a trouvé certains produits cancérigènes dans la e-cigarette, on ne peut pas dire qu’elle est inoffensive".

Google : les impôts qu'il paye en France, son bras de fer avec Bruxelles

Le Figaro publie ce matin un chiffre qui risque de faire couler de l'encre : "Google France n'a payé que 6,5 millions d'impôts en 2012". Selon le journal, "la société française a déclaré un chiffre d'affaires de 193 millions d'euros. C'est nettement moins que son activité réelle dans le pay, et si tous les revenus générés par ses activités en France y étaient déclarés.".

Le 1er octobre, le commissaire à la Concurrence Joaquin Almunia a laissé entendre que la deuxième offre de Google pour régler à l'amiable un contentieux avec l'Union européenne répondait mieux aux préoccupations de Bruxelles. Dans la presse internationale, le Wall Street Journal se fait l'écho de ces annonces, dont l'impact pourrait résonner aux Etats-Unis : "Google et l'UE se rapprochent d'un accord pour clore l'enquête sur le géant d'internet". Mais pour l'International Herald Tribune, l'accord de l'UE avec Google "arrive peut-être trop tard", même s'il permettrait au géant de l'internet d'éviter une amende de 5 milliards de dollars.

Elodie Vallerey

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

ARTICLES LES PLUS LUS