Les Boeing 787 des compagnies japonaises de nouveau inspectés

Le ministre japonais des Transports a demandé aux deux compagnies aériennes nippones qui exploitent le Boeing 787 d'inspecter les batteries de tous leurs appareils, après la détection d'un problème de pression d'air dans le compartiment d'une batterie.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les Boeing 787 des compagnies japonaises de nouveau inspectés

Après la détection d'un problème de pression d'air dans le compartiment d'une batterie qui avait contraint Japan Airlines (JAL) à annuler un vol d'un de ses Dreamliner dimanche 2 juin, le ministre japonais des Transports a demandé aux deux compagnies aériennes nippones qui exploitent le Boeing 787 d'inspecter les batteries de tous leurs appareils,

L'incident était intervenu juste le lendemain de la remise en service complète des 787 par JAL et par l'autre compagnie japonaise, All Nippon Airways (ANA), après une interruption de quatre mois suite à un problème de surchauffe de batteries. Le ministre des transports Akihiro Ota a jugé cet incident "regrettable", soulignant qu'il avait "inquiété les passagers", d'après des propos cités par un de ses porte-paroles.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Mesures préventives

Le ministre a en outre demandé à JAL et ANA de prendre des mesures préventives pour éviter la répétition éventuelle de ce problème, mais ces instructions n'influeront pas sur les plans de vol, a assuré le ministère. Un porte-parole de JAL a déclaré pour sa part à l'AFP que les contrôles demandés avaient été accomplis immédiatement et terminés dès dimanche. "Il n'y a pas d'impact sur l'exploitation de ces appareils", a-t-il souligné.

La compagnie avait mis l'anomalie sur le compte d'une erreur des services de maintenance de Boeing qui, lors de la réparation de la batterie, ont bouché par erreur deux petits orifices de ventilation destinés à éviter une surchauffe. Ces modifications des batteries des Dreamliner avaient été ordonnées à la fin avril par les autorités de régulation américaine, japonaise et européenne comme préalable à la levée de l'interdiction de vol.

Les 50 Boeing 787 en service dans le monde avaient été cloués au sol depuis le mois de janvier, après deux graves incidents de surchauffe de batteries sur deux appareils de JAL, qui en comptait alors 7, et ANA, qui en exploitait 17 à ce moment là.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS