Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Les "black cabs" londoniens débarquent à Paris... en version électrique

, , , ,

Publié le , mis à jour le 18/10/2018 À 12H14

Les célèbres taxis noirs londoniens débarqueront à Paris en 2019, nouvelle étape de l'expansion mondiale des "black cabs", propriété depuis cinq ans du chinois Geely.

Les black cabs londoniens débarquent à Paris... en version électrique
Les célèbres taxis noirs londoniens débarqueront à Paris l'an prochain, nouvelle étape de l'expansion mondiale des "black cabs", propriété depuis cinq ans du chinois Geely. /Photo d'archives/REUTERS/Stephen Hird
© Stephen Hird

La société qui fabrique et commercialise les fameux "Black cabs" londoniens, la London Electric Vehicle Company, avait choisi en 2017 Amsterdam comme la première destination outre-Manche de la version électrique de son taxi noir. Elle a depuis annoncé un plan d'expansion incluant également Oslo, Berlin et Hambourg. La France est le prochain pays sur sa liste.

Les Parisiens pourront à leur tour utiliser le nouveau "black cab" électrique  à partir du premier semestre 2019, une fois que les négociations avec l'importateur retenu auront été bouclées,annonce LEVC dans un communiqué.

"Au vu des difficultés auxquelles les villes françaises sont confrontées en matière de pollution de l'air, nous avons hâte d'offrir à la fois aux conducteurs et aux passagers de nouvelles options à Paris suite à la réception très positive enregistrée dans la rue", a ajouté Chris Gubbey, directeur général de la société. "Notre position européenne s'en trouve vraiment renforcée et nous voulons offrir le service aux villes de France, sur le modèle de la Norvège, des Pays-Bas et de l'Allemagne."

La société, alors nommée London Taxi Company (LTC) - sans le mot électrique - avait déjà présenté son projet parisien en 2016 dans les anciens entrepôts de vin de Bercy. Son produit phare, le TX, propose toujours six places arrière grâce à des strapontins, un rayon de braquage spectaculaire et un accès sans pareil grâce aux portes antagonistes, qui font la renommée du "black cab" londonien.

Avec Reuters (Costas Pitas, Gilles Guillaume pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

18/10/2018 - 13h43 -

... Et fabriqué sur le continent, Brexit oblige?
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle