Les bérets béarnais de Laulhère vont équiper tous les corps de l’armée française

La PME Laulhère, basée à Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques), vient de remporter un nouvel appel d'offres de trois ans pour fabriquer les bérets de l'armée française. Depuis son rachat en 2012 par le groupe toulousain Cargon, la société a retrouvé un second souffle et le chemin de la croissance.

Partager
Les bérets béarnais de Laulhère vont équiper tous les corps de l’armée française
Les bérets béarnais de Laulhère vont équiper tous les corps de l’armée française.

Laulhère vient de signer un nouveau contrat de trois ans avec l'armée française. Elle devrait lui fournir entre 60 000 et 150 000 bérets. "Pourtant, nous étions plus chers que les concurrents", souligne Mark Saunders, le directeur commercial et marketing. Mais, l'un des derniers fabricants français de bérets a fait la différence sur sa qualité, le "made in France", et sa capacité à produire du sur-mesure sur son site d'Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques). En l’occurrence, 81 bérets de types différents. "Nos bérets ont la meilleure laine et sont imperméables", met-il en avant.

Laulhère est aujourd'hui la seule entreprise française à fabriquer intégralement le béret en France, de la confection à la teinture, avec uniquement des produits de qualité.

Crédits Laulhère - L'entreprise Laulhère devrait fournir entre 60 000 et 150 000 bérets à l'armée française.

Les effectifs ont doublé en quatre ans

Pour autant, cette activité pour les armées ne représente plus que 35% du chiffre d'affaires de cette PME béarnaise. Elle emploie aujourd'hui 44 salariés, contre 25 au moment du rachat. Car, la marque Laulhère a failli disparaître sous l'effet de la concurrence des bérets asiatiques à prix cassés. En dépôt de bilan, la société mère, Béatex, fondée en 1840, a été reprise, en 2012, à la barre du tribunal, par le groupe Cargo, fin connaisseur du secteur. Promodis, sa filiale spécialisée dans les équipements pour l'armée française, la gendarmerie et les pompiers, était le premier client de Laulhère.

Rosabelle Forzy, PDG de Laulhère, a su faire renaître la société en modernisant l’outil de production, avec plus d’1 million d’euros d’investissement et en misant sur le "haut de gamme". En février 2014, elle a aussi racheté Blancq-Olibet, l’autre producteur historique de bérets béarnais. Désormais, Laulhère se développe à l'étranger, en particulier en Asie.

En 2015, son chiffre d'affaires a atteint 2,6 millions d'euros et a enregistré une progression de 34%. A l'export, les ventes ont grimpé de 34% en 2015. La marque Laulhère est aujourd’hui présente au Japon, à Hong-Kong, en Corée du Sud. Cette année, elle va se déployer en Chine. Tirée par la demande à l'étranger, Laulhère espère réaliser 3 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2016.

Nicolas César

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

78 - Versailles

Prestations de gardiennage télésurveillance, sûreté, sécurité incendie et filtrage des juridictions judiciaires du ressort

DATE DE REPONSE 10/07/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS