Les batteries du Boeing 787 étaient mal câblées

Les autorités japonaises enquêtant sur les causes des avaries rencontrées par le Boeing Dreamliner ont indiqué mercredi 20 février que les batteries avaient été mal câblées, mais en précisant que cela n'avait probablement pas causé la surchauffe.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les batteries du Boeing 787 étaient mal câblées

L'enquête se poursuit au Japon après l'atterrisage d'urgence d'un Boeing 787 Dreamliner de la compagnie ANA le 16 janvier dernier, ayant conduit à l'immobilisation de tous ces appareils en circulation dans le monde.

Les responsables de la sécurité aérienne japonaise ont indiqué mercredi 20 février avoir découvert que les deux batteries de l'avion étaient connectées, un montage "inhabituel dans les avions".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La batterie était cependant équipée d'un module pour bloquer tout retour de courant et celui-ci est intact, ce qui signifie que cette connection inhabituelle n'est probablement pas à l'origine de la surchauffe, a affirmé Norihiro Goto, président de la sécurité aérienne japonaise, d'après des propos rapportés par l'AFP.

"Nous avons étudié ce qui s'est passé mais, comme nous ne sommes pas encore arrivés à un point où nous pouvons dire pourquoi c'est arrivé, on ne peut pas dire que nous avons fait des progrès", a déclaré ce responsable lors d'une conférence de presse.

Le câblage inhabituel du circuit peut avoir influé sur les données numériques de mesures de tension dans la batterie brûlée, selon les enquêteur. Ils ont cependant précisé que cela n'avait probablement pas causé la surchauffe.

Airbus a annoncé la semaine dernière qu'il renonçait par précaution à équiper son prochain long-courrier A350 de batteries lithium-ion pour revenir aux batteries nickel-cadmium.

Julien Bonnet

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS