Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Les bateaux d'Airbus tractés par le vent

Olivier James , , ,

Publié le

Les bateaux d'Airbus tractés par le vent

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Drôle de scène pour qui navigue cet automne entre Bordeaux et Bristol : l’imposant navire d’Airbus de 127 mètres de long transportant les ailes de l’A 380 est tracté par… un cerf-volant. Plus précisément une aile volante. C’est la première campagne de tests de cette structure souple en polyester et fibres de carbone, baptisée SeaWing, destinée au fret maritime. Elle serait capable de générer une économie de carburant de 20 %, une manne alors que ce poste représente 50 % des coûts opérationnels des navires. C’est ce qu’assurent ses créateurs, une équipe d’une dizaine d’experts issus des rangs d’Airbus qui a fini par constituer en 2016 une société indépendante, AirSeas. « La force de notre projet réside dans la combinaison de deux transferts clés de l’aéronautique vers le maritime, qui ont abouti à la conception d’une aile aérodynamique automatisée et au traitement des données pour l’optimisation de la route », résume Vincent Bernatets, le patron de cette spin-off d’Airbus. L’équipe a mis au point des ailes de traction de 500 et 1 000 m² qui ajustent automatiquement leur positionnement. AirSeas propose aussi un système d’optimisation de route, en fonction des données météorologiques et océanographiques, qui indique les moments les plus propices pour déployer l’aile. L’équipe s’est entourée de spécialistes du domaine maritime, le bureau d’études norvégien LMG Marin et l’École nationale supérieure maritime (ENSM) de Nantes, et a reçu une aide de 15 millions d’euros. « Notre objectif est de pénétrer 15 % de la flotte mondiale de bateaux d’ici à 2030 et de créer jusqu’à 2 000 emplois », prévoit Vincent Bernatets. Après Airbus comme client de lancement – la flotte de navires sera équipée en 2019 –, AirSeas s’attaquera aux spécialistes du fret maritime.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle