Economie

Les banques plus prêteuses, mais plus frileuses

Arnaud Dumas ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Qui a dit que les banques ne voulaient pas financer l’économie ? BNP Paribas annonce 10 milliards d’euros de financement aux PME pour 2014, dont 4 milliards pour les crédits de trésorerie. La Caisse d’Épargne propose 13,5 milliards d’euros, 500 millions d’euros de plus qu’en 2013, pour les professionnels, les PME et les associations. Mais ces enveloppes cachent une réalité plus contrastée. Les banques préfèrent en général financer des projets d’investissement matériel, avec un bien tangible sur lequel elles peuvent facilement prendre des garanties. "Il y a une vraie concurrence sur les financements corporels, confirme Joël Darnaud, le directeur exécutif de Bpifrance, chargé du financement et du réseau. Pour l’immatériel, c’est plus difficile, car il n’y a pas[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte