Les banques armées pour un Brexit "désordonné", juge la Banque d'Angleterre

LONDRES (Reuters) - Les banques britanniques pourraient faire face à un Brexit "désordonné" sans avoir besoin de réduire leurs activités de crédit ou d'être recapitalisées avec de l'argent public, a déclaré mardi la Banque d'Angleterre après avoir procédé à ses tests de résistance annuels des établissements sous sa supervision.
Partager
Les banques armées pour un Brexit
Les banques britanniques pourraient faire face à un Brexit "désordonné" sans avoir besoin de réduire leurs activités de crédit ou d'être recapitalisées avec de l'argent public, a déclaré mardi la Banque d'Angleterre (photo) après avoir procédé à ses tests de résistance annuels des établissements sous sa supervision. /Photo prise le 2 novembre 2017/REUTERS/Toby Melville

Pour la première fois depuis le début des "stress tests" en 2014, aucune grande banque n'aura besoin d'augmenter ses fonds propres, a précisé la banque centrale.

Les tests ont été effectués sur la base des capitaux détenus par les banques au début de 2017. Sur cette base, Barclays et Royal Bank of Scotland ont échoué mais elles ont augmenté leurs fonds propres dans le courant de l'année, ce qui les dispense d'un nouvel effort.

HSBC, Lloyds Banking Group, Santander UK (groupe Santander), Standard Chartered et la société de crédit immobilier Nationwide Building Society ont toutes passé les tests sans encombre.

Ces résultats rassureront le ministre des Finances Philip Hammond, qui a annoncé la semaine dernière la vente prochaine pour trois milliards de livres (3,4 milliards d'euros) d'actions de RBS afin de réduire la dette publique. L'Etat, qui détient 71% de la banque nationalisée, prévoit de céder au total 15 milliards de livres d'actions de RBS sur cinq ans.

(Huw Jones et David Milliken, Véronique Tison pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

78 - St Germain en Laye

Entretien de linge de table dans les bâtiments communaux

DATE DE REPONSE 04/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS