Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Les avocats de Renault dénoncent "les dérapages" de Nissan dans l'affaire Carlos Ghosn

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Les avocats de Renault ont dénoncé les dérapages de Nissan dans l'affaire Carlos Ghosn selon une lettre rendue publique le 10 février. Le constructeur automobile français regrette notamment les méthodes de son allié pour interroger certains de ses salariés. 

Les avocats de Renault dénoncent les dérapages de Nissan dans l'affaire Carlos Ghosn
Les avocats de Renault ont dénoncé les dérapages de Nissan dans l'affaire Carlos Ghosn.
© Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi

Nouvelles révélations sur les tensions entre Renault et Nissan. Dans une lettre datée du 19 janvier et rendue publique le 10 février par Le Journal du Dimanche, les avocats de Renault décrivent “les dérapages” du constructeur automobile japonais. Le groupe français dénonce notamment les méthodes de son allié pour interroger certains de ses salariés.

Cette lettre aurait été envoyée au plus fort de l’affaire Carlos Ghosn. Le 24 janvier, Renault a désigné à sa tête un nouveau tandem pour diriger le groupe et piloter l’avenir de l’Alliance Renault-Nissan à la place de Carlos Ghosn. L’arrestation du PDG au Japon et son maintien au poste de PDG de Renault quand il était démis de ses fonctions chez Nissan a suscité des tensions entre les deux entreprises.

"Renault a accumulé suffisamment de preuves”

Signée par le cabinet Quinn, Emanuel, Urquhart & Sullivan, la lettre exprime de "sérieuses préoccupations sur les méthodes de Nissan et celles de son conseil juridique pour conduire leur enquête interne et la façon dont ils ont traité quelques salariés de Renault".

"Renault a accumulé suffisamment de preuves pour comprendre et regretter quelles étaient les méthodes utilisées par Nissan et ses avocats pour chercher à faire interroger des salariés de Renault par le bureau du procureur public japonais", ajoutent les avocats.

L’interpellation de Carlos Ghosn et de son bras droit Greg Kelly au Japon a suscité de nombreuses critiques. L’ex-PDG s’est récemment défendu en dénonçant un complot et une trahison.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

11/02/2019 - 11h07 -

Les répliques de Carlos Ghosn et de ses avocats ne me semblent pas très percutantes. Quand on se défend en parlant de complot on ne peut que penser à d'autres affaires où la défense en parlait également : Fillon, Cahuzac... On a vu la suite
Répondre au commentaire
Nom profil

11/02/2019 - 22h32 -

Quand le politique est au coeur de cette affaire , il est important de détourner l'attention, quitte à mettre en péril, une entreprise française leader mondial dans son domaine. Monsieur Ghosn s'en sortira honorablement, malgré cette période de désagréments.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle