L'Usine Agro

LES AUTRES CHAMPIONS

, ,

Publié le

Les entreprises citées

BOUYOUD SAINT-SAUVEUR (ISÈRE)

Croissance 1998-2002 : + 500 %

Création : 1905

Activité : fabrication de fûts en bois

Le respect des grands crus

A la quatrième génération de tonneliers, Bouyoud a rejoint, en 1996, le groupe François Frères pour saisir une opportunité de marché et s'ouvrir sur l'Europe. Même si une partie de la fabrication est sous-traitée par la maison mère, l'autonomie de la société reste entière. Spécialisée dans les produits haut de gamme pour les grands crus, la tonnellerie Bouyoud fabrique des fûts en chêne merrain de 225 à 300 litres, destinés au vieillissement et à l'élevage des grands vins. Elle propose aussi des fûts de 5 litres en châtaignier pour les coopératives de vins primeurs. Son savoir-faire : la technique de sélection de bois et de séchage naturel en plein air (deux ans). L'accroissement de la demande mondiale de vins de qualité lui offre de belles perspectives de croissance. La tonnellerie Bouyoud, qui exporte 20% de sa production, poursuit son développement : + 47 % de croissance du chiffre d'affaires en 2002.

Dirigeant : Stéphane Cholet

Actionnariat : François Frères

CA 2002 : 6 millions d'euros

Marge nette : 11,2 %

Effectifs : 32

LA COMPAGNIE CÉVENOLE LA FOUILLOUSE (LOIRE)

Croissance 1998-2002 : + 200%

Création : 1988

Activité : prêt-à-porter

Style et délocalisation

Sur le secteur à hauts risques de l'habillement, et face à des concurrents comme Quiksilver, Dorotennis, TBS ou Bananamoon, la Compagnie Cévenole réussit le tour de force de maintenir un haut niveau de croissance, tout en dégageant une marge supérieure à 11 %. Ses points forts : la spécialisation et la création. L'entreprise de la Loire commercialise des vêtements de sport, pour femme uniquement, sous la marque Voodoo. Les collections sont conçues par ses stylistes sur le site de La Fouillouse, puis fabriquées à l'étranger, dans des usines marocaines, bulgares, roumaines ou chinoises. Un réseau d'agents commerciaux assure la distribution dans toute la France. Les exportations ne représentent encore que 15 % du chiffre d'affaires.

Dirigeant : Georges-André Guillermain

Actionnariat : holding financier : 50% Guillermain, 50% associé financier

CA 2002 : 6 millions d'euros

Marge nette : 11,3 %

Effectifs : 14 en Rhône-Alpes

ENALSA ETOILE-SUR-RHÔNE (DRÔME)

Croissance 1998-2002 : + 175 %

CA 2002 : 6,43 millions d'euros

Création : 1985

Activité : chauffage géothermique de surface pour maison individuelle.

Alternative dans le chauffage

Plus de 3 000 installations, 800 clients de plus chaque année : la solution de chauffage géothermique proposée par Enalsa remporte un succès croissant. Elle consiste à capter l'énergie contenue dans le sol pour la diffuser à l'intérieur de la maison, de façon réversible (chaleur en hiver et rafraîchissement des mêmes zones en été). Le procédé d'Enalsa a fait l'objet d'un dépôt de brevet en 1990. Grâce à son avance technologique, la société affiche une croissance de 30 % l'an en moyenne. Elle a également augmenté son résultat net de 67 % en 2002, à 800 000 euros.

Dirigeant : Patrick Fraisse

Actionnariat : Dirigeants

CA 2002 : 6,43 millions d'euros

Marge nette : 12,4 %

Effectifs : 45

FLORÉANE MEDICAL IMPLANTS TRÉVOUX (AIN)

Croissance 1998-2002 : + 167%

Création : 1991

Activité : implants chirurgicaux

Innovation dans les traitements pariétaux

Floreane Medical Implants, société holding cotée au Nouveau marché, chapeaute deux filiales : Sofradim Production (fabrication et R & D) et Sofradim (distribution des produits). Spécialité du groupe : les implants chirurgicaux en matériaux textile et biologique pour les traitements pariétaux, c'est-à-dire le traitement des parois, en cas de hernies, d'éventrations ou d'incontinence urinaire. Leader français dans ce domaine, l'entreprise de l'Ain compte parmi les trois premiers européens du secteur, avec une part de marché de 15 à 20 %. Ses concurrents sont surtout de grands groupes américains comme Ethicon, filiale de Johnson & Johnson, Tayco ou Bard. Le groupe s'est implanté aux Etats-Unis il y a près de deux ans. Il se tourne aussi vers le Japon et l'Asie. L'innovation technologique est le moteur de la croissance : environ 15 % du chiffre d'affaires est consacré à la R & D et l'entreprise dépose 5 à 7 brevets chaque année.

Dirigeant : François-Régis Ory

Actionnariat : 35 % dirigeants, 25 % actionnaires institutionnels et 40 % au public (Nouveau marché)

CA 2001-2002 : 18,85 millions d'euros

Marge nette : 5,2 %

Effectifs : 120, dont 80 en Rhône-Alpes

PATRICK VERRIÈRE SAINT-MARCELLIN-EN-FOREZ (LOIRE)

Croissance 1998-2002 : + 133 %

Création : 1989

Activité : fabrication de plats cuisinés

Une cuisine du terroir

La différence chez Patrick Verrière, c'est que le fumet de poisson est fabriqué avec du poisson et non avec des fonds de sauce déshydratée et que le gratin dauphinois est préparé avec des pommes de terre fraîches de Haute-Loire. L'entreprise et ses 20 cuisiniers fabriquent, de façon traditionnelle, des plats cuisinés de haut de gamme qu'ils destinent aux rayons à la coupe chez les traiteurs comme dans la grande distribution. Mais Patrick Verrière réalise encore 40 % de son chiffre d'affaires dans la vente « en laisser sur place » : le commercial démarche directement la clientèle en camion réfrigéré.

Dirigeant : Patrick Verrière

Actionnariat : familial 100%

CA 2002 : 4,43 millions d'euros

Marge nette : 10,5 %

Effectifs : 31

COMELY MEYZIEU (RHÔNE)

Croissance 1998-2002 : + 128 %

Création : 1993

Activité : construction métallique

Un marché en béton

La société Comely (Construction métallique lyonnaise), s'est spécialisée dans la fabrication d'équipements routiers pour ouvrages d'art : barrières et garde-corps architecturaux, corniches en aluminium, glissières métalliques de sécurité... Sur ce marché, la PME affiche depuis cinq ans une régularité de métronome, aussi bien pour la croissance du chiffre d'affaires (+ 20 % l'an) que pour la rentabilité (7 % de marge nette). Le résultat de son savoir-faire, mais aussi du contrat dont elle bénéfice, depuis dix ans, avec la DDE, pour l'équipement des routes et autoroutes sur tout le territoire français et les DOM-TOM.

Dirigeant : Julien Vincente

Actionnariat : familial

CA 2002 : 6,3 millions d'euros

Marge nette : 6,6 %

Effectifs : 40

PIC BOIS Saint-Béron (Savoie)

Croissance 1998-2002 : + 121 %

CA 2002 : 1,55 million d'euros

Création : 1990

Activité : signalétique touristique

Baliser les sentiers

Une TPE qui propose à ses salariés l'intéressement sur les résultats, ce n'est pas courant. Il est vrai que Pic Bois présente une marge nette à deux chiffres depuis plus de trois ans. La société, spécialisée dans le mobilier signalétique personnalisé, réunit des supports et des techniques de marquage originaux : gravure numérique, sérigraphie, impression numérique, mais aussi le procédé Pic Bois qui utilise le sablage plutôt que les moyens mécaniques et permet de réaliser des reliefs. Pic Bois, qui a été le premier à proposer un système signalétique pour les sentiers de randonnée, a pour principal client les collectivités territoriales. Un partenariat riche pour l'emploi puisque la société vient de créer deux filiales, l'une à Carpentras et l'autre à Tarbes.

Dirigeant : Bruno Chataignon

Actionnariat : dirigeant 85 %

CA 2002 : 1,55 million d'euros

Marge nette 2001 : 14,2 %

Effectifs : 175

PRODHAG PLASTIQUES COLOMBE (ISÈRE)

Croissance 1998 -2002 : + 85 %

Création : 1987

Activité : transformation de matières plastiques par broyage à façon

De l'or dans les rebuts

Prix qualité Rhône-Alpes, certification ISO 9002 et ISO 14001... Prodhag (PRODuits HAut de Gamme) s'est taillé une position de leader pour le recyclage des rebuts de déchets neufs en plastique. Un nombre croissant de rebuts de fabrication nécessitent une dépollution, une déconstruction et une préparation avant broyage. D'où le développement rapide de Prodhag (prévisions de croissance de l'ordre de 40 % d'ici à 2004). L'entreprise de l'Isère, qui traite, à façon, quelque 14 000 tonnes de rebuts par an, s'est doté l'an dernier, d'un nouveau site à Noyon. Elle sort également des frontières régionales. Elle s'est implantée l'an dernier dans l'Oise (Prodhag Nord). Et réalise 44 % de ses prestations de service hors des frontières.

Dirigeant : Alain Vallette d'Osia

Actionnariat : familial et encadrement

CA 2002 : 4,95 millions d'euros

Marge nette : 5,7 %

Effectifs : 57

MICHEL BAULÉ ROMANS (DRÔME)

Croissance 1998-2002 : + 70,4%

CA 2002 : 37,5 millions d'euros

Création : 1976

Activité : plasturgie

Leader français sur trois marchés

C'est un cas particulier dans la plasturgie française. Michel Baulé SA conjugue son activité d'origine, le moulage des élastomères de polyuréthanne avec, en amont, la formulation chimique de ces produits et, en aval, la fabrication des machines de coulée. En France, l'entreprise drômoise domine les trois secteurs à la fois. Mais les exportations représentent près de la moitié du chiffre d'affaires (49 %) et constituent le moteur de la croissance. C'est à la fin des années 90 que Michel Baulé a lancé son offensive commerciale à l'étranger, avec l'ouverture de filiales de distribution au Royaume-Uni, puis aux Etats-Unis et enfin en Australie, l'an dernier. Ce qui lui permet de maintenir un bon niveau de croissance et une rentabilité correcte.

Dirigeant : Michel Baulé

Actionnariat : 100 % Michel Baulé

CA 2002 : 37,5 millions d'euros

Marge nette : 5,55 %

Effectifs : 263 en Rhône-Alpes

AMITEL BOURG-EN-BRESSE (AIN)

Croissance 1998-2002 : + 67%

Création : 1984

Activité : édition et publicité sur les annuaires d'agglomération

Priorité à la pub de proximité

Amitel, qui a rejoint en 1997 le groupe de presse suisse PubliGroupe, édite chaque année plus d'un million d'annuaires téléphoniques locaux et les distribue gratuitement dans les boîtes aux lettres. Il en existe 25 versions, correspondant aux différentes zones géographiques couvertes : l'ensemble de la région Rhône-Alpes, une partie de la Bourgogne, de la Franche-Comté et du Centre. La PME propose à ses 8 000 clients des encarts publicitaires dans les pages jaunes et blanches de ses annuaires. Elle met aussi en ligne un annuaire professionnel sur internet. Là aussi, ses clients ont la possibilité de louer des emplacements publicitaires.

Dirigeant : Jean-Pascal Michel

Actionnariat : PubliGroupe SA (Suisse)

CA 2002 : 3,89 millions d'euros

Marge nette en 2002 : 12,6 %

Effectifs : 41 en Rhône-Alpes

GM EMBALLAGES LOYETTES (AIN)

Croissance 1998-2002 : + 63,7%

Création : 1985

Activité : emballages en bois

Le marché français, cible privilégiée

PMI spécialisée dans les emballages en bois, les caisses en contreplaqué et les palettes, GM Emballages s'est diversifiée dans les tubes en carton, les étiquettes d'expédition et de signalisation ou les produits de calage et de protection : pochettes matelassées à bulles d'air, cartons ondulés et étuis en mousse. Elle fournit des industriels régionaux comme Gindre Duchavany, en Isère, fabricant de produits en cuivre et n'exporte pas directement ses produits. Malgré une petite baisse d'activité liée aux difficultés économiques, GM Emballages maintient un bon niveau de rentabilité. Aucun exercice en perte depuis cinq ans.

Dirigeant : Paul Giraud

Actionnariat : 100 % Paul Giraud

CA 2002 : 6,64 millions d'euros

Marge nette : 6,4 %

Effectifs : 38 en Rhône-Alpes

BOYAUDERIE DES SAVOIE SEYNOD (HAUTE-SAVOIE)

Croissance 1998-2002 : + 61,2 %

Création : 1966

Activité : transformation du boyau naturel

Le boyau naturel, sinon rien !

Décidément Boyauderie des Savoie avance à contre-courant. C'est l'un des rares façonniers à travailler encore le boyau naturel et qui continue à afficher de bons résultats sur ce marché en récession. Distinguée l'an dernier parmi les champions de la croissance de « L'Usine Nouvelle », l'entreprise confirme sa gestion rigoureuse. Pour assurer sa rentabilité, tout en gagnant des parts de marché, Francis Semillé, le P-DG, s'en tient à des recettes éprouvées : limiter des frais de fonctionnement et ne pas se précipiter dans le choix des clients. Spécialisée dans l'enveloppe de boyau à façon, l'entreprise couvre aussi bien les besoins des charcutiers de proximité que des grands salaisonniers de la distribution et de la restauration : Socopa, Aoste, Spanguero, Brasérade...

Dirigeant : Francis Semillé

Actionnariat : familial 100 %

CA 2002 : 9,64 millions d'euros

Marge nette : 6,6 %

Effectifs : 17

FOURNIER-MOBALPA THÔNES (HAUTE-SAVOIE)

Croissance 1998-2002 : + 46,76%

Création : 1943

Activité : meubles

De la cuisine à la salle de bains

A l'origine, la société Fournier fabriquait des buffets de cuisine. En 1949, elle diffuse son mobilier sous le nom de Mobalpa, ou Mobilier des Alpes. Aujourd'hui, elle est numéro 1 en France pour les meubles de cuisine, avec 10 % de parts de marché, et se situe entre le dixième et le quinzième rang européen. Dans les années 80, Fournier s'est diversifié dans le mobilier de chambre et de rangement, puis, dans les années 90, dans les salles de bains, secteur où elle détient 8 % du marché français. Principaux concurrents : Lapeyre, SALM, Hygéna ou Cuisine et Bains industries. Fournier réalise 40% de la valeur ajoutée en interne, sur ses quatre sites de production savoyards, à Thônes, Alex, Poisy et Metz-Tessy. Le département exportations a été créé en 1978. Les ventes à l'étranger représentent 13 % du chiffre d'affaires et ne progressent que lentement. Fournier exporte vers l'Europe de l'Ouest et de l'Est, mais aussi vers l'Arabie saoudite et le Liban.

Dirigeant : Bernard Fournier

Actionnariat : familles Fournier-Bidoz

CA 2002 : 162 millions d'euros

Marge nette : 7,37 %

Effectifs : 900 en Rhône-Alpes

CRB ARCHITECTES LYON (RHÔNE)

Croissance 1998-2002 : + 40,33%

Création : 1972

Activité : agence d'architectes

Un spécialiste des gros chantiers

Créé par Charles Curtelin, le cabinet d'architectes Curtelin, Ricard et Bergeret, se consacre essentiellement à des projets dans la région Rhône-Alpes pour les équipements publics, l'industrie, les commerces, la santé, l'hôtellerie ou les établissements scolaires. L'année 2002 a été marquée, à Lyon, par la fin du chantier du centre hospitalier Saint-Joseph-Saint-Luc et la poursuite des travaux de la cité internationale, en association avec Renzo Piano Building Workshop. CRB Architectes participe aussi à l'extension du terminal 2 de l'aéroport Saint-Exupéry. L'agence ne réalise que 0,7 % de son chiffre d'affaires à l'étranger. Mais au cours des vingt dernières années, CRB Architectes a participé à de nombreux projets en Afrique : foyers de charité au Burundi, au Sénégal ou au Cameroun, centre de loisirs en Côte d'Ivoire et siège de la Banque nationale de Guinée.

Dirigeant : Richard Bergeret

Actionnariat : associés

CA 2002 : 3,41 millions d'euros

Marge nette : 12,2 %

Effectifs : 26 en Rhône-Alpes

GÉRARD PERRIER INDUSTRIE BELLEY (AIN)

Croissance 1998-2002 : + 34,86%

Création : 1967

Activité : automatismes et équipements électriques

Un sous-traitant très demandé

Le groupe Gérard Perrier Industrie doit sa croissance à la présence croissante des équipements d'automatisme dans les machines et les process, ainsi qu'à la volonté des industriels de sous-traiter de plus en plus dans ce domaine. Sa spécialité : la fabrication d'équipements électriques et électroniques pour le pilotage des machines industrielles et autres biens d'équipement, dont il est le leader français (mais le groupe réalise aussi un tiers de ses ventes à l'exportation). Ses clients : les industries chimique, agroalimentaire et mécanique, pour lesquelles il travaille en sous-traitance. Le groupe Gérard Perrier Industrie contrôle deux filiales, certifiées ISO 9001 : Geral, à Belley dans l'Ain, fabrique des équipements électriques et électroniques pour l'automatisation de machines et des lignes de process ; Soteb, à Genas dans le Rhône, est spécialisée dans le génie électrique et la maintenance industrielle.

Dirigeant : Gérard Perrier

Actionnariat : Gérard Perrier et Second marché

CA 2002 : 53 millions d'euros

Marge nette : 5,6 %

Effectifs : 600 en Rhône-Alpes

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte