Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Les autorités s'organisent face au retour de la grippe aviaire en Europe

Franck Stassi , ,

Publié le , mis à jour le 17/11/2016 À 13H08

De nouveaux cas de grippe aviaire ont été détectés dans sept pays européens. Les autorités suisses et allemandes sont notamment mobilisées face à cette crise. En France, les mesures de surveillance sont renforcées, quelques mois après une crise majeure dans le Sud-Ouest.

Les autorités s'organisent face au retour de la grippe aviaire en Europe © D.R.

De nouveaux cas de grippe aviaire ont été récemment recensés la semaine dernière en Allemagne, en Suisse, en Autriche, en Pologne, en Hongrie, en Croatie et aux Pays-Bas.

En Suisse, les autorités ont ordonné le confinement des volailles domestiques à compter du 16 novembre. "Pour empêcher tout contact entre des oiseaux sauvages et des volailles domestiques, l'alimentation et l'abreuvage de ces dernières doivent être effectués dans un poulailler fermé, inaccessible aux oiseaux situés à l'extérieur", demande l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires. En Allemagne, un bureau de gestion de crise a été mis en place, parallèlement à l’abattage de 30 000 poulets dans une exploitation de l’Etat du Schleswig-Holstein.

Vigilance renforcée en France

En France, face à cette menace, le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt a déclenché un plan de surveillance de la faune sauvage. Un arrêté publié jeudi 17 novembre au "Journal officiel" relève le risque de grippe aviaire sur le territoire français de "négligeable" à "modéré". Il devient "élevé" dans les zones humides où se concentre la faune sauvage. Dans certaines zones, des mesures de sécurité et de confinement sont en place, tandis que des contraintes supplémentaires sont appliquées sur la chasse au gibier. 

"Cet épisode n’a aucun lien avec l’épizootie rencontrée dans le Sud-Ouest en début d’année 2016", souligne par ailleurs le ministère. La production de foie gras a repris le 15 août, après quatre mois d’arrêt. Le Comité interprofessionnel du foie gras a estimé le coût de cette crise à 500 millions d’euros.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle