Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Les autocars d’Iveco dans les roues de la loi Macron

, , ,

Publié le

Le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, prend la route d’Annonay (Ardèche) ce lundi 21 septembre en fin de matinée. Pour une visite du dernier fabricant français d’autocars, Iveco Bus, qui profite de l’ouverture du secteur des transports interurbains par autocar.

Iveco Bus est la seule entreprise à produire des autocars en France. Sous la marque Magelys, qui vient de décrocher le titre de "Coach of the year 2016" décerné par un jury de vingt-deux magazines européens.

L’entreprise qui appartient au groupe italien CNH industrial compte sur le moteur de la loi Macron pour accroître ses commandes et les cadences journalières de son usine d’Annonay (Ardèche). Celles-ci ont déjà progressé de 1,5 à 2 autocars par jour ces dernières semaines pour faire face à de nouveaux contrats, comme celui qui sera signé en présence du ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, avec la société Autocars Pays de Savoie qui opère pour le compte de l’allemand FlixBus.

Pérennité de l'emploi

Les autocars ne représentent qu’un tiers de l’activité de l’usine ardéchoise qui produit majoritairement des autobus utilisant notamment différentes énergies dites alternatives (gaz naturel, hybride) et des châssis. Les livraisons de bus hybride contribuent à la bonne marche de l’usine d’Annonay qui "a pérennisé 250 emplois les trois dernières années" selon sa direction, par suite de la transformation de contrats temporaires en CDI.

Iveco Bus emploie aujourd’hui 1 250 salariés dans le Nord de l’Ardèche et fournit du travail à 250 entreprises en France, dont une centaine dans la région Rhône-Alpes. L’entreprise a décroché le label Origine France Garantie, plus de 50 % du prix de revient des bus et autocars du constructeur ardéchois étant réalisé en France.

Iveco Bus dispose d’une autre usine en République tchèque spécialisée dans la fabrication d’autocars interurbains dont 20 % des composants proviennent de France. Outre Iveco Bus, le groupe CNH Industrial possède une autre marque française d’autobus, Heuliez, qui a été retenue par l’agglomération dijonnaise pour une commande de 102 bus hybrides dans le cadre d’un partenariat public-privé.

Vincent Charbonnier

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle