Les assureurs mettent un milliard d’euros sur la table pour les PME et ETI

La réforme du code des Assurances va permettre dès cet été aux assureurs d’orienter une partie de leurs actifs vers les entreprises non cotées. Elles se sont réunies, avec la CDC et le Fonds de réserve des retraites, dans un fonds dédié au financement de la dette d’entreprises doté d’un milliard d’euros.

Partager
Les assureurs mettent un milliard d’euros sur la table pour les PME et ETI

Dix-sept compagnies d’assurance ont décidé de suivre la Caisse des dépôts et le Fonds de réserve des retraites pour financer les entreprises moyennes et intermédiaires. Ensemble, ils créent le fonds Novo, doté d’un milliard d’euros qui seront investis dans 30 à 40 entreprises dans les deux ans à venir.

Ce fonds, baptisé Novo, aura pour mission d’acheter de la dette obligataire de PME et ETI, cotées ou non, triées sur le volet. Celles-ci devront en effet présenter le moins de risque crédit possible. Les entreprises pourront obtenir des prêts de 10 à 50 millions d’euros, d’une durée de 5 à 7 ans.

"Ce dispositif représente un acte fort d’une mobilisation nationale pour le financement des entreprises, estime Pierre Moscovici, le ministre de l’Economie. Je crois qu’il est fondamental que l’épargne des Français aille vers les entreprises."

5 % des actifs des assureurs pourront être orientés vers les entreprises non cotées

Pour pouvoir mettre en place le fonds Novo, le gouvernement a en effet dû retravailler le code de l’Assurance. Un décret, prévu pour courant juillet, fixera à 5 % la part de ses actifs qu’une compagnie d’assurance pourra investir dans de la dette d’entreprises moyennes et intermédiaires cotées et non cotées. Ce qui pourrait représenter au total une enveloppe de 90 milliards d’euros.

Des assureurs se sont déjà lancés, depuis quelques mois, dans l’acquisition de dette d’entreprise. Axa a signé des partenariats avec la Société Générale et le Crédit Agricole pour pouvoir souscrire des placements privées de grosses ETI comme Sonepar ou Neopost.
"Ces initiatives se faisaient dans un cadre réglementaire contraint, explique Frédéric Lavenir, le directeur général de CNP Assurances qui a souscrit pour 100 millions d’euros dans le fonds Novo. Cette réforme nous donne plus d’espace."

Côté entreprises, le dispositif annoncé par le ministre de l’Economie devrait permettre d’amplifier le mouvement de désintermédiation entrepris depuis quelques mois. "Il est impératif pour les entreprises de trouver des sources de financement nouvelles, explique Thibaut Lanxade, chargé des PME au Medef. Ce financement alternatif nous paraît pertinent."

De son côté, l’Asmep-ETI approuve aussi ce nouveau dispositif, mais estime que le chemin n’est qu’à moitié fait. "On observe une appétence nouvelle, palpable des ETI pour le financement obligataire, estime Alexandre Montay, le délégué général de l’Asmep-ETI. Mais les outils de financement ne suffisent pas, il faut aussi une décision d’investissement. Les questions de rentabilité et de marges préoccupent les chefs d’entreprises et doivent aussi faire l’objet de l’attention des pouvoirs publics."

Arnaud Dumas

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Data Steward F/H

ORANO - 22/01/2023 - CDI - Châtillon

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

72 - Le Mans

Maîtrise d'oeuvre pour la rénovation des bâtiments A et F au 185 rue Henri Champion

DATE DE REPONSE 28/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS