Technos et Innovations

Les assistants personnels s'industrialisent

,

Publié le

Les «PDA durcis» sont indissociables de la panoplie du livreur et du technicien de maintenance. Durcis pour résister aux chocs et aux intempéries, connectés en temps réel avec le système informatique des entreprises, ils sont des outils de productivité.

Les assistants personnels s'industrialisent

Avec leur coque en magnésium et leur dalle en polycarbonate, ils résistent aujourd'hui à tout: aux températures extrêmes, à l'eau, à la poussière et même à 25 chutes sur du béton. Les assistants personnels industriels ou PDA durcis s'imposent pour les applications professionnelles intensives en remplacement des procédures papiers. La Poste va débourser 200 millions d'euros pour équiper ses 100000 facteurs de vélos traditionnels et électriques... et de PDA durcis intégrant un GPS. Son objectif? Améliorer la relation client en permettant la signature électronique lors de la réception des courriers et des colis, tout en géolocalisant les facteurs en cas de problème.

Les postiers, les contrôleurs SNCF, mais aussi les techniciens de maintenance et les chauffeurs livreurs se convertissent au «dur». Le marché mondial des terminaux mobiles durcis, estimé à 4 milliards d'euros en 2006, connaît une croissance annuelle de 25 à 30% depuis 2005.

Le top 6 des fabricants de tablettes durcies en Europe

Chiffre d'affaires mondial toutes activités confondues en 2006
  • 1. motorola division Enterprise mobility (ex-Symbol) 1,32 milliard d'euros
  • 2. intermec 643 millions d'euros
  • 3. datalogic + PCS (achetée en novembre 2005) 582,8 millions d'euros
  • 4. psion- Teklogix 280 millions d'euros
  • 5. hand held product 256 millions d'euros *
  • 6. lxe 100 millions d'euros
* chiffre d'affaires 2005


Ce marché était encore balbutiant en 2002. Mais depuis, les technologies pour la mobilité ont mûri pour permettre un large choix d'activités. Avec leur PDA, les techniciens de maintenance peuvent recevoir le planning des interventions à effectuer dans la journée, accéder depuis le terrain au dossier du client, rédiger sur place les conclusions de leur diagnostic, commander une pièce, transmettre le compte-rendu de l'intervention, etc. Les gestionnaires de flottes de camions optimisent les tournées des livreurs, suivent en temps réel les véhicules et assurent la traçabilité des colis livrés aux clients.

Dans tous ces domaines, les tablettes durcies s'affirment comme autant d'outils de productivité pour les entreprises. Pionniers, les transporteurs utilisent des applications de géolocalisation « prêtes à l'emploi» de Geoconcept, Neopost, Masternaut, Télé-Atlas, Navteq, Novacom, Traqueur. L'équipement et l'abonnement GPRS ne coûte plus que de 40 à 50 euros par mois et par véhicule, contre plus de 100 euros il y a deux ans. Avec à la clé, une optimisation des trajets de sa flotte.

Les tablettes durcies se sont aussi généralisées dans les applications de maintenance. «Un technicien qui possède un tel équipement gagne une demi-heure par jour sur celui qui remplit ses rapports d'intervention à la main», précise François Leens, directeur de compte de l'intégrateur Ezos. Une telle solution - qui coûte 90 000 euros au chauffagiste ELM Leblanc pour 35 techniciens- est amortie au bout d'un an et demi. Les entreprises n'hésitent donc plus à mettre le prix pour s'équiper d'appareils qui coûtent jusqu'à 2000 euros l'unité pour le plus haut de gamme.

Ce sont aussi les plus solides. Les entreprises l'ont constaté après avoir tenté d'utiliser des outils bureautiques dans un environnement industriel. Elles en sont revenues. «Pour équiper les contrôleurs du Transilien, nous avons d'abord adopté des Smartphone professionnels non durcis, en l'occurrence des Loox de Fujitsu. Mais nous nous sommes rendus compte que ce produit était trop fragile et ne disposait pas d'une autonomie suffisante », souligne Frédéric Commère, le chef de projet Accelio à la SNCF. L'entreprise publique a finalement retenu une tablette durcie pour équiper, à partir du mois prochain, ses 11500 agents.


Ils adoptent l'environnement windows

Outre leur résistance, les tablettes durcies se sont adaptées aux architectures et aux standards des environnements informatiques des entreprises. Elles ont de plus larges écrans que les outils grand public. Windows mobile et Windows CE ont remplacé les systèmes d'exploitation propriétaires. Enfin, les applications s'intègrent beaucoup mieux aux systèmes d'information des entreprises. «Le terminal ne constitue que la partie émergée de l'iceberg », note Henri Hadida, le directeur marketing de l'intégrateur Interscan Systèmes.

L'essentiel tient au développement des logiciels d'application et à l'intégration au progiciel de gestion intégré. «Cette phase très importante prend en moyenne 90 jours et coûte de quelques milliers d'euros à plusieurs centaines de milliers d'euros, en fonction de la complexité du projet », précise-t-il.

Un créneau sur lequel s'est spécialisée une ribambelle de SSII. Créant ainsi un nouveau métier, celui d'intégrateur en solutions mobiles.

Christine Leroy

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte