Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les apprentis chaudronniers sont inspirés

, , ,

Publié le

Les élèves de trois centres de formation en chaudronnerie exposent leurs réalisations à l’Atelier V à Paris. La formation professionnelle rejoint la poésie.

Les apprentis chaudronniers sont inspirés © Franck Pepratx

Les entreprises citées

Les trois œuvres exposées à l’Atelier V, à deux pas de la place parisienne de l’Odéon, ne manquent pas d’originalité. Trois tables accueillent des jeux de taquin géant, entièrement réalisées en métal. Ce sont les œuvres de l’exposition "Les chaudronniers inspirés", conçues et fabriquées par les élèves des centres de formation à la chaudronnerie de l’Aforp de Drancy (Seine-Saint-Denis), Mantes-la-Jolie (Yvelines) et Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

Après le succès d’une première exposition en 2012 sur le thème des totems, l’Aforp a récidivé avec plus d’ambition. A l’Atelier V, Valérie Roubach, qui encadre le projet, a proposé le thème "Le labyrinthe sur un jeu de taquin géant". Les élèves, encadrés par leurs professeurs, sont partis d’une feuille blanche pour imaginer leur jeu de taquin en s’appuyant sur un thème qu’ils ont choisi : Paris pour Drancy, la musique pour Asnières et la moto pour Mantes.

"Ce projet concernait l’ensemble des sections, explique Pascal Veret, responsable du pôle chaudronnerie-soudage du centre d’Asnières. La participation n’était pas obligatoire, mais l’implication des élèves a été proche de 100%. Nous avons travaillé en mode projet, comme dans une entreprise, à partir d’un cahier des charges. Les délais étaient courts, car nous avons débuté au mois d’avril. Là encore, cela correspond à la réalité du travail en entreprise." Les élèves ont dû utiliser leurs compétences en DAO, CAO et CFAO (dessin, conception et fabrication assistés par ordinateur), en organisation et en production.

Matériaux et procédés différents

Pendant les deux mois et demi qu’a duré le projet, les élèves y ont consacré environ la moitié de leur temps de formation. Mais, pris au jeu, ils ont souvent dépassé les heures obligatoires. "L’année dernière, j’avais déjà participé au projet Totem, explique Hadrien Bergeret, en première année de BTS à Drancy. Je connaissais donc déjà ce mode projet, qui nous permet de sortir du cadre traditionnel, de travailler différemment." Son camarade Corentin Marin ajoute : "J’ai apprécié de participer à un projet collectif et d’avoir l’occasion de travailler d’autres matériaux, avec des procédés différents que lors de notre formation traditionnelle. Il a fallu par exemple travailler sur les finitions."

L’exposition "Les chaudronniers inspirés", au-delà de l’apport pédagogique, présente le double intérêt de procurer aux élèves une légitime fierté propre à leur donner confiance pour leur futur professionnel et de servir de vitrine à la formation en chaudronnerie. Un métier qui ignore le mot "chômage".

Patrice Desmedt

En pratique "Les chaudronniers inspirés" de l’Aforp
Jusqu’au 29 juin 2013 de 14h00 à 19h00 à l’Atelier V, 5 rue Casimir Delavigne - 75006 Paris.
En sortant de la galerie, on pourra passer à la boutique de la coopérative laitière du Beaufortain au 9 rue Corneille. Difficile de résister au reblochon fermier, Beaufort et autres tomes au lait cru, saucissons et viandes d’origine contrôlée…

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle