Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les Américains et les Chinois ont une bonne image de l’industrie française

Solène Davesne , ,

Publié le

C’est un paradoxe. Plus de la moitié des Américains et des Chinois jugent que l’industrie française est compétitive par rapport à la leur. A l’inverse, seuls 28% des Français partagent ce sentiment, selon un sondage réalisé par l’Ifop pour l’Observatoire Fives des usines du futur.

Les Américains et les Chinois ont une bonne image de l’industrie française © DR

Loin du pessimisme national, les Américains et les Chinois estiment que l’industrie française est toujours compétitive par rapport à la leur. Interrogés par l’Ifop pour l’Observatoire Fives des usines du futur, les Américains sont 55% à trouver l’industrie française "très" ou "assez" compétitive par rapport à leur propre secteur manufacturier. Quant aux Chinois, ils sont 78% à partager ce point de vue. De quoi regonfler le moral des industriels français. Car les Français, eux, se montrent beaucoup plus sévères. Selon l’Observatoire, 28% d’entre eux seulement jugent que l’industrie française est compétitive par rapport à celle des autres pays… "C’est encourageant. La perception de l’industrie française est bien meilleure à l’étranger qu’on ne croit ici", estime Frédéric Sanchez, le PDG de Fives. Dès lors, "cela montre que redresser notre compétitivité n’est pas perdu, pour peu que l’on baisse un peu le coût du travail. Car l’image de marque, la compétitivité hors coût, qui est le plus dur à construire, est toujours là".

Les consommateurs américains et chinois se montrent cependant plus sévères avec la France qu’avec l’industrie européenne en général. D’après le sondage réalisé en mai, 92% des Chinois considèrent l’industrie européenne dans son ensemble plus compétitive que la leur (soit 14 points de plus que leur jugement sur l’industrie française), comme 76% des Américains (21 points d’écart).

Américains et Chinois plus attachés à leur industrie que les Français

Américains et Chinois estiment à 81% que l’industrie européenne conserve un avenir et à plus de 80% qu’elle est innovante.

Dans le même temps, les deux pays sont davantage attachés à leur propre industrie que les Français. 85% des Américains sont persuadés que leur propre industrie a un avenir, une opinion partagée par 80% des Chinois mais seulement 65% des Français. Un Américain sur deux juge aussi le secteur manufacturier attractif pour les jeunes contre moins de trois Français sur dix. "L’enthousiasme américain s’explique en partie par la réindustrialisation engagée grâce à la chute des prix de l’énergie. Quant à la Chine, les usines sont encore très présentes dans les villes et une grande partie des classes moyennes émergentes dépend de ce secteur", estime encore Frédéric Sanchez.

Très optimistes sur le rôle de l’industrie, les Chinois sont cependant les seuls, parmi les trois pays interrogés par l’Ifop et Fives, à s’inquiéter massivement des risques que font courir les usines pour l’environnement. Seuls 44% d’entre eux estiment qu’il est possible de construire une usine propre et respectueuse de l’environnement, contre 77% des Français et 81% des Américains. Le groupe d’ingénierie industrielle Fives, dont la Chine est le deuxième marché mondial, sait ce qu’il lui reste à faire.

Solène Davesne

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus