Les agro-chimistes misent sur le biocontrôle

, ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

En bref

La France, pionnière du biocontrôle ? C’est du moins ce que semblent penser les agrochimistes. L’Union de la protection de la plante (UIPP), qui regroupe 93 % des acteurs du marché, estime que le pourcentage de biocontrôle en France pourrait passer de 5 % à 15 % d’ici à 2025. Pour renforcer cette percée, l’UIPP demande le soutien des pouvoirs publics. « Si la France veut être pionnière en matière de biocontrôle, elle doit motiver les entreprises à investir dans le pays », souligne Nicolas Kerfant, le président de l’association et directeur des activités agro du chimiste BASF France. Une nouvelle opportunité dont les grands bénéficiaires seront les agrochimistes eux-mêmes. « Il faut arrêter avec la dichotomie entre les entreprises qui fourniraient l’agriculture[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte