L'Usine Matières premières

Les agriculteurs californiens sommés de réduire leur consommation d'eau

Franck Stassi ,

Publié le

Confrontée à une grave sécheresse, la Californie prend des mesures pour restreindre sa consommation d'eau. Une décision non sans conséquences pour les agriculteurs.

Les agriculteurs californiens sommés de réduire leur consommation d'eau © CA.gov

Représentant 80% de la consommation en eau de la Californie, le secteur agricole est le premier concerné par la décision du gouverneur de mettre en œuvre, pour la première fois dans l’histoire de l’Etat, des restrictions obligatoires d'usage de l’eau. La consommation devra baisser de 25% au cours des neuf prochains mois. Les 400 agences locales chargées de l’approvisionnement, qui assurent la distribution auprès de 90% des habitants de l’Etat, devront organiser le rationnement. La Californie, qui fait face à l’une des pires sécheresses de son histoire, joue la carte coercitive après avoir opté, en 2014, pour une approche incitative suivie de peu d’effets.

Principal producteur américain d’artichauts, d’asperges, de brocolis, de chou-fleur, de céleri, de laitue, d’épinards, de tomates et de melons (avec un tiers de la production annuelle du pays), la Californie est également connue pour ses amandes, dont elle est le premier producteur mondial. "Les sécheresses en Californie sont généralement associées à des prix au détail plus élevés pour les produits, mais les effets ne se produisent pas immédiatement", expliquait l’an dernier le département américain de l’Agriculture (USDA). Certaines cultures ne sont pas forcément arrivées au terme de leur développement : ainsi, une tête de laitue requiert de 2,5 à 3 mois pour être mature.

Si l’administration californienne souligne que les agriculteurs "ont payé par le passé un lourd tribut à cause de la sécheresse", avec des milliers d’hectares en jachère et de nombreux licenciements, elle ne les exempte cependant pas de restrictions. La consommation d’eau devra par ailleurs faire l’objet de notifications supplémentaires auprès de l’Etat, tandis qu’une attention supplémentaire sera portée à l’utilisation abusive de cette ressource. Des plans de gestion de l’eau devront être élaborés sur l’ensemble du territoire et les scénarios existants complétés, l’objectif étant d’assurer une continuité de l’activité dans le cas où l’épisode de sécheresse se poursuivrait en 2016.

Franck Stassi

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte