Les actions mondiales au plus haut grâce à l'optimisme économique

par Laetitia Volga

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les actions mondiales au plus haut grâce à l'optimisme économique
Wall Street est attendue en hausse et les Bourses européennes progressent mardi à mi-séance, la confiance dans la reprise, confirmée par de solides données économiques, soutenant les valeurs minières et pétrolières et occultant les pressions inflationnistes. Après un week-end de trois jours pour le Memorial Day, les contrats à terme de Wall Street signalent une ouverture en hausse de 0,4% à 0,7%. À Paris, le CAC 40 (+1,07%) évolue à son plus haut niveau depuis septembre 2000 à 11h43 GMT. À Francfort, le Dax grimpe de 1,66% à un plus haut record et à Londres, le FTSE de 1,17%. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Segar

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en hausse et les Bourses européennes progressent mardi à mi-séance, la confiance dans la reprise, confirmée par de solides données économiques, soutenant les valeurs minières et pétrolières et occultant les pressions inflationnistes.

Après un week-end de trois jours pour le Memorial Day, les contrats à terme de Wall Street signalent une ouverture en hausse de 0,4% à 0,7%.

À Paris, le CAC 40 (+1,07%) évolue à son plus haut niveau depuis septembre 2000 à 6.516,3 points à 11h43 GMT. À Francfort, le Dax grimpe de 1,66% à un plus haut record et à Londres, le FTSE de 1,17%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 prend 1,22% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro monte de 1,46%. Le Stoxx 600 gagne 1,26% et a touché un pic historique, à 452,35.

L'indice MSCI mondial a inscrit également un nouveau record.

L'activité du secteur manufacturier dans la zone euro s'est encore accélérée en mai pour atteindre un rythme de croissance sans précédent, d'après les résultats définitifs des enquêtes auprès des directeurs d'achats. L'indice PMI du secteur a augmenté à 63,1 contre 62,9 alors que la première estimation le donnait en baisse à 62,8.

La confiance des investisseurs dans la reprise économique est également confortée par la publication en Chine de l'indice PMI manufacturier, remonté à 52,0, son plus haut niveau depuis décembre.

L'accélération de l'inflation en zone euro à 2,0% en rythme annuel en mai en première estimation, donc au-dessus de la cible que s'est fixée par la Banque centrale européenne, n'a pas remis en cause la tendance.

La BCE, dont le Conseil des gouverneurs se réunira le 10 juin, a indiqué à plusieurs reprises s'attendre à une poussée de l'inflation transitoire, laissant entendre qu'il serait prématuré de parler d'un retrait rapide des mesures de soutien.

Le marché suivra la publication à 14h00 GMT de l'indice ISM du secteur manufacturier américain mais le principal rendez-vous de la semaine sera l'annonce des chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis vendredi.

VALEURS EN EUROPE

Le bon chiffre du PMI manufacturier chinois profite en premier lieu au secteur des matières premières, dont l'indice Stoxx gagne 3,16% avec la hausse des cours des métaux de base.

Les groupes miniers britanniques Glencore, BHP Group et Anglo American gagnent de 3,33% à 3,89%.

A Paris, ArcelorMittal avance de 2,27%. TechnipFMC (+4%) et Total (+2,42%) sont en tête de l'indice CAC 40, portés par la hausse du pétrole.

Le secteur automobile (+2,62%) bénéficie à la fois de la forte hausse des immatriculations de voitures neuves en France en mai et de l'annonce par Daimler, qui prend 2,86%, du règlement amiable d'un litige sur des brevets l'opposant à Nokia (+0,26%). A Paris, Renault gagne 1,26% et Stellantis 1,69%.

La plus forte baisse du Stoxx 600 est pour l'éditeur polonais de jeux vidéo CD Projekt qui chute de 8,33% après des résultats trimestriels de nouveau plombé par le fiasco de "Cyberpunk 2077".

TAUX

Les rendements de référence de la zone euro sont en légère baisse après la publication de la première estimation de l'inflation en zone euro, à -0,188% pour le Bund allemand à dix ans et 0,163% pour son équivalent français.

Le dix ans italien recule à 0,8806%, au plus bas depuis trois semaines, signe que les marchés anticipent la maintien de politique de BCE en matière de rachats d'obligations le 10 juin.

"Les rendements du Bund allemand ont brièvement augmenté puis sont retombés immédiatement après les premières données de l'inflation et cela m'incite à penser que les marchés ne perçoivent aucun risque de 'tapering' lors de la réunion de la BCE la semaine prochaine", a déclaré Althea Spinozzi, stratégiste chez Saxo Bank.

Le rendement des Treasuries à dix ans gagne deux points de base à 1,6164%.

CHANGES

Le dollar est une nouvelle fois à la peine face aux autres devises, la tendance fondamentalement baissière sur le billet vert ayant repris le dessus faute de nouveaux éléments susceptibles de changer la donne sur la politique de la Réserve fédérale.

L'"indice dollar", qui mesure les fluctuations du billet vert face à un panier de référence, cède 0,21% et l'euro est inchangé autour de 1,2226.

La livre sterling retombe après avoir inscrit un plus haut de trois ans face au billet vert, à 1,4250.

PÉTROLE

Les cours du pétrole grimpent avec la perspective d'une augmentation de la demande cet été, notamment aux Etats-Unis, avant une réunion ministérielle de l'Opep et de ses alliés qui, selon plusieurs sources, ne devrait pas modifier leur stratégie concertée de production.

Le Brent gagne 2,18% à 70,83 dollars après avoir atteint 71 dollars pour la première fois en trois mois et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 2,88% à 68,23 dollars, au plus haut depuis novembre 2018.

(Laetitia Volga, édité par Marc Angrand)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS