Les actions hésitent, les PMI et les résultats à la loupe

par Patrick Vignal

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les actions hésitent, les PMI et les résultats à la loupe
Les principales Bourses européennes se cherchent une tendance vendredi en début de séance. À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,18% vers 07h35 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,18% et à Londres, le FTSE recule de 0,41%. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes se cherchent une tendance vendredi en début de séance après le repli de la veille à Wall Street sur des craintes d'une augmentation par l'administration Biden de la fiscalité pesant sur les plus riches.

À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,18% à 6.278,82 points vers 07h35 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,18% et à Londres, le FTSE recule de 0,41%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro est quasiment inchangé, le FTSEurofirst 300 perd 0,25% et le Stoxx 600 abandonne 0,1%.

Les investisseurs réagissent à une nouvelle salve de publications trimestrielles d'entreprises et aux résultats des enquêtes mensuelles auprès des directeurs d'achat (PMI) sur l'activité du secteur privé dans les économies européennes, légèrement inférieurs aux attentes pour l'Allemagne mais meilleurs que prévu pour la France.

Les opérateurs de marché ont été rassurés par les annonces faites jeudi par la Banque centrale européenne, qui a maintenu une posture très accommodante et a jugé prématuré un débat sur un retrait progressif de son soutien monétaire massif.

VALEURS EN EUROPE

L'actualité des entreprises anime la cote dans les premiers échanges.

Vivendi prend ainsi 2,48%, la plus forte hausse du CAC 40, après avoir annoncé un chiffre d'affaires au premier trimestre en hausse de 5% sur un an, porté par la solide performance d'Universal Music Group (UMG) et de sa filiale d'édition.

A Milan, Moncler perd 6,02%, la plus forte baisse du Stoxx 600, après des résultats mal accueillis.

Toujours à Milan et dans le même secteur du luxe, Tod's bondit de 13,37% après la décision de LVMH (+0,17%) de porter à 10% sa participation dans le groupe de mode italien.

Les indices sectoriels varient peu, avec toutefois une progression assez nette pour les très cycliques ressources de base, dont l'indice Stoxx prend 0,87%

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en nette baisse jeudi, plombée par des informations prêtant au président américain Joe Biden l'intention de doubler les taxes sur les gains en capital, même si des analystes y ont vu un prétexte pour prendre des bénéfices avant la publication des résultats trimestriels des géants de la technologie.

L'indice Dow Jones a cédé 0,94%, ou 321,41 points, à 33.815,90 points, le S&P-500, plus large, a perdu 38,46 points, soit -0,92%, à 4.134,98 points et le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 131,80 points (-0,94%) à 13.818,41 points.

Les trois principaux indices ont donc reculé sur la perspective de voir l'administration Biden relever l'impôt sur les plus fortunés. Des sources ont dit à Reuters que le président américain voulait porter le taux marginal d'imposition de 37% à 39,6%.

Certains observateurs considèrent toutefois qu'il est peu probable que le projet soit adopté par le Congrès, où les républicains ont déjà affiché leur opposition au plan de 2.300 milliards de dollars pour les infrastructures et l'emploi.

"S'il y avait une probabilité que le projet passe, nous serions en baisse de 2.000 points", a estimé Thomas Hayes, président et directeur du fonds spéculatif Great Hill Capital LLC.

Pour Paul Norte, gérant de portefeuille chez Kingsview Investment Management, à Chicago, il est habituel de voir les marchés s'animer et les ventes se multiplier, laissant la réflexion pour plus tard, lorsqu'est évoquée l'hypothèse de relever les impôts.

"C'est essentiellement une réaction à court terme, instinctive", a-t-il dit.

Jusque-là, les marchés étaient globalement apathiques, les investisseurs temporisant dans l'attente de la publication la semaine prochaine des résultats trimestriels de Microsoft, Google et Facebook.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a cédé 0,5% et l'indice SSE Composite de la Bourse de Shanghai a pris 0,3%.

TAUX/CHANGES

Le rendement des bons du Trésor américain à 10 ans varie peu dans les échanges en Asie, autour de 1,56%, et son équivalent allemand est stable dans les premières transactions en Europe, autour de -0,26%.

Le dollar recule légèrement face à un panier de référence et l'euro remonte autour de 1,2048 dollar.

Du côté des cryptomonnaies, le bitcoin a plongé sous 50.000 dollars, pénalisé par les craintes d'une hausse de la fiscalité aux Etats-Unis.

PÉTROLE

Les cours du brut sont repartis à la hausse, portés notamment par le discours rassurant tenu par la BCE.

Le baril de Brent gagne 0,55% à 65,77 dollars et le brut léger américain prend 0,73% à 61,58 dollars.

(édité par Jean-Michel Bélot)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS