Les actions européennes repartent, record pour le Dax

Publié le

par Patrick Vignal

Les actions européennes repartent, record pour le Dax
Les principales Bourses européennes sont reparties à la hausse mercredi . À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,23% vers 08h50 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,42%. A Londres, le FTSE prend 0,33%. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski
© Ralph Orlowski

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont reparties à la hausse mercredi avec un record dès l'ouverture pour le Dax allemand, les investisseurs saluant la réactivité des autorités chinoises face à l'apparition d'une épidémie de coronavirus.

À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,23% à 6.059,57 points vers 08h50 GMT.

À Francfort, le Dax gagne 0,42% à 13.610,54 après avoir battu dès l'ouverture son précédent record à 13.596,89 datant du 23 janvier 2018.

A Londres, le FTSE prend 0,33%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 0,17%, le FTSEurofirst 300 de 0,36% et le Stoxx 600 de 0,23%.

L'épidémie de coronavirus apparue à Wuhan, dans le centre de la Chine, a fait neuf morts, ont annoncé mercredi les autorités sanitaires chinoises.

A l'échelle nationale, 440 cas ont été recensés mardi dans 13 provinces, a précisé Li Bin, vice-ministre de la Commission nationale de la santé lors d'une conférence de presse.

La vice-ministre a confirmé qu'il y avait des preuves d'une transmission humaine par voie respiratoire et conseillé aux habitants de Wuhan de ne pas quitter la ville.

Une réunion d'urgence aura lieu mercredi au siège de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour déterminer si l'épidémie constitue une urgence internationale de santé publique.

Sur les marchés, l'inquiétude recule en raison de la réponse de la Chine, qui contraste fortement avec celle qui avait été la sienne lors de l'épidémie de Sras de 2003, qui avait fait près de 800 morts.

Un premier cas de contamination a été dépisté aux Etats-Unis.

"Si la propagation s'intensifie dans les prochains jours, ce qui n'est pas exclu, il faut s'attendre à un retour vers les valeurs refuges et surtout à ce que les places asiatiques entraînent à la baisse les autres places financières", écrivent dans une note les analystes de Saxo Banque.

La journée, calme du côté des indicateurs, sera animée par la décision de politique monétaire de la Banque du Canada (15h00 GMT) en attendant, jeudi, les annonces de la Banque centrale européenne.

Cette dernière ne devrait rien annoncer de fracassant mais sa présidente, Christine Lagarde, pourrait en dire plus sur la revue stratégique qu'elle a décidé de mettre en oeuvre.

VALEURS

Dans les premiers échanges en Europe, la grande majorité des indices sectoriels sont dans le vert.

A Paris, Alstom (+1,88%) évolue à un pic de 10 ans après des informations faisant état de discussions préliminaires avec le canadien Bombardier au cours des derniers mois en vue d'un possible rapprochement de leurs activités ferroviaires.

A la hausse également, Amundi prend 3,15%, la plus forte hausse du SBF 120, après l'annonce d'un accord pour le rachat à Banco de Sabadell de sa branche de gestion d'actifs.

Contre la tendance, Sanofi perd 1,07%, la plus forte baisse du CAC, après un abaissement de recommandation par Liberum, à "conserver" contre "acheter".

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,7%, effaçant en séance ses pertes initiales liées à l'épidémie de coronavirus.

L'indice SSE Composite de la Bourse de Shanghaï a suivi le même chemin pour prendre 0,3% et l'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) gagne 0,5%.

A WALL STREET

La Bourse de New York a clôturé en baisse mardi, une méforme qui contraste avec les hausses continues de la semaine dernière et s'explique notamment par les craintes soulevées par l'épidémie naissante de coronavirus.

Les trois principaux indices de Wall Street ont subi des pertes après avoir volé de record en record la semaine dernière.

Le Dow Jones a cédé 0,52%, soit 152,06 points, à 29.196,04, le S&P-500, plus large, a perdu 8,83 points, soit 0,27%, à 3.320,79 et le Nasdaq Composite a reculé de 18,14 points (0,19%) à 9.370,81 points.

Les valeurs liées au tourisme ont souffert, à l'image de la compagnie United Airlines, dont le titre a chuté de 4,4%.

Parmi les composants du Dow Jones, c'est Boeing qui a signé la pire performance du jour (-3,33%), conséquence directe d'informations selon lesquelles l'avionneur n'espère pas obtenir le droit de remettre en service son 737 MAX avant la mi-2020.

TAUX/CHANGES

Sur le marché obligataire, le rendement des emprunts d'Etat américains à 10 ans remonte vers 1,79% dans les échanges en Asie après avoir perdu du terrain mardi sur fond d'aversion au risque.

Dans les premières transactions en Europe, le Bund allemand à 10 ans, taux de référence de la zone euro, prend un point de base à -0,24%.

La situation est calme également sur le marché des changes, où le dollar est orienté légèrement à la hausse face à un panier de référence. L'euro cède quelques fractions à 1,1078 dollar.

PÉTROLE

Du côté du pétrole, les cours sont repartis à la baisse, les opérateurs de marché estimant qu'une offre mondiale surabondante peut compenser la réduction de la production en Libye. Les deux contrats à terme de référence sur le brut perdent autour de 0,5%, à 64,34 dollars le baril pour le Brent de mer du Nord et 58,11 dollars pour le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI).

(édité par)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte