Les actions européennes commencent juin dans le vert

par Marc Angrand

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les actions européennes commencent juin dans le vert
Les principales Bourses européennes ont entamé mardi le mois de juin sur une note positive. À Paris, le CAC 40 gagne 0,31% à 07h30 GMT. À Londres, restée fermée lundi, le FTSE 100 prend 0,37% et à Francfort, le Dax avance de 0,77%. /Photo d'archives/REUTERS/John Schults

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont entamé mardi le mois de juin sur une note positive, l'optimisme sur la reprise économique mondiale continuant de favoriser les secteurs des matières premières et de l'énergie même si la prudence risque de limiter les variations à l'approche de la publication des chiffres mensuels de l'emploi américain vendredi.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,31% à 6.466,95 points à 07h30 GMT. À Londres, restée fermée lundi, le FTSE 100 prend 0,37% et à Francfort, le Dax avance de 0,77%.

L'indice EuroStoxx 50 est en hausse de 0,57%, le FTSEurofirst 300 de 0,48% et le Stoxx 600 de 0,49%.

Ce dernier a gagné 2,14% en mai et le CAC 40 2,83%, leur quatrième performance mensuelle positive d'affilée, grâce à l'amélioration de la situation sanitaire, qui a conforté les perspectives de reprise économique, et aux efforts des banques centrales pour apaiser les craintes d'un retour durable de l'inflation.

Ces thèmes devraient continuer d'influencer la tendance de fond des marchés dans les prochaines semaines. En attendant les réunions de la Banque centrale européenne (BCE) la semaine prochaine et de la Réserve fédérale la semaine suivante, les investisseurs seront particulièrement attentifs aux indicateurs économiques susceptibles de nourrir le débat sur l'évolution des politiques monétaires.

La matinée sera ainsi animée par les résultats définitifs des enquêtes d'IHS Markit auprès des directeurs d'achats (PMI) du secteur manufacturier en Europe et par la première estimation de l'inflation dans la zone euro en mai, au lendemain de celle de l'Allemagne.

En Chine, l'indice PMI manufacturier a confirmé la vigueur de la reprise en remontant à 52,0, au plus haut niveau depuis décembre, selon l'enquête Caixin-Markit.

Mais le principal rendez-vous de la semaine sera la publication des chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis, après la mauvaise surprise de ceux d'avril, très inférieurs aux attentes.

"On espère que cette fois-ci, les données économiques auront un effet plus positif et que cela améliorera le sentiment général de marché", commenter Naeem Aslam, analyste marché d'AvaTrade.

VALEURS

Le bon chiffre du PMI manufacturier chinois profite en premier lieu au secteur des matières premières, dont l'indice Stoxx gagne 2,46% avec la hausse des cours des métaux de base.

Celui de l'automobile (+1,86%) bénéficie à la fois de la forte hausse des immatriculations de voitures neuves en France en mai et de l'annonce par Daimler, qui prend 2,22%, du règlement amiable d'un litige sur des brevets l'opposant à Nokia (+0,34%). A Paris, Renault gagne 1,54% et Stellantis 1,19%.

La plus forte baisse du Stoxx 600 est pour l'éditeur polonais de jeux vidéo CD Projekt qui chute de 7,63% après des résultats trimestriels de nouveau plombé par le fiasco de "Cyberpunk 2077".

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei a fini la journée sur un repli de 0,16%, la prudence avant les indicateurs américains des prochains jours l'ayant emporté sur l'optimisme lié à la reprise mondiale.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai a pris 0,26% et le CSI 300 0,19% malgré des prises de bénéfice sur les valeurs financières et celles de l'énergie.

A WALL STREET

Les contrats à terme sur les principaux indices américains suggèrent pour l'instant une ouverture en légère hausse après le week-end prolongé du Memorial Day.

La séance du jour à Wall Street sera animée entre autres par la publication de l'indice ISM du secteur manufacturier.

TAUX

Les rendements de référence de la zone euro sont en légère hausse avant les résultats définitifs des enquêtes PMI dans le secteur manufacturier, à -0,17% pour le Bund allemand à dix ans et 0,184% pour son équivalent français.

Le dix ans américain, lui, efface son repli de vendredi pour remonter à 1,6233%.

CHANGES

Le dollar est une nouvelle fois à la peine face aux autres devises, la tendance fondamentalement baissière sur le billet vert ayant repris le dessus faute de nouveaux éléments susceptibles de changer la donne sur la politique de la Réserve fédérale.

L'"indice dollar", qui mesure les fluctuations du billet vert face à un panier de référence, cède 0,28% et l'euro est remonté à plus de 1,2230.

La livre sterling, elle, a inscrit un plus haut de trois ans face au billet vert, à 1,4250.

PÉTROLE

Les prix du pétrole restent portés par les perspectives de reprise de la demande mondiale, confortées par le PMI manufacturier chinois, avant une réunion ministérielle de l'Opep et de ses alliés qui ne devrait pas modifier leur stratégie concertée de production.

Le Brent, repassé au-dessus de 70 dollars le baril pour la première fois depuis deux semaines, gagne 1,49% à 70,35 et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 2,25% à 67,81 dollars.

(Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS