Les actions en hausse malgré les craintes pour l'économie

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont terminé en hausse lundi, tirées par la progression marquée de Wall Street à mi-séance, la prolongation des mesures de confinement aux Etats-Unis ayant rassuré au moins temporairement les investisseurs quant au risque d'une pandémie plus longue et plus coûteuse encore qu'estimé jusqu'à présent.
Les actions en hausse malgré les craintes pour l'économie
Les Bourses européennes ont terminé en hausse lundi. À Paris, le CAC 40 affiche en clôture une progression de 0,62%. À Londres, le FTSE 100 a gagné 0,91% et à Francfort, le Dax a progressé de 1,9%. /Photo prise le 30 mars 2020/REUTERS

À Paris, le CAC 40 affiche en clôture une progression de 0,62% (27,02 points) à 4.378,51 points après avoir cédé jusqu'à 3,1% en début de séance.

À Londres, le FTSE 100 a gagné 0,91% et à Francfort, le Dax a progressé de 1,9%. L'indice EuroStoxx 50 a pris 1,35%, le FTSEurofirst 300 1,12% et le Stoxx 600 1,28%.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street évoluait elle aussi dans le vert, le Dow Jones s'adjugeant 2,13%, le Standard & Poor's 500 2,3% et le Nasdaq Composite 2,79%.

L'annonce par l'administration américaine d'une probable prolongation jusqu'à fin avril des mesures de confinement et de "distanciation sociale" en vigueur semble avoir rassuré les marchés sur leur capacité à contenir la propagation du coronavirus et pris le pas sur les risques économiques qu'elle implique.

"Une réouverture anticipée de l'économie aurait mis en danger encore plus de vies humaines et augmenté le risque d'une prolongation de la présence du coronavirus aux Etats-Unis", explique ainsi Edward Moya, analyste senior d'OANDA.

"La priorité, pour de nombreux traders, c'est la courbe des nouvelles infections et des morts, ce qui implique que le rally boursier historique de la semaine dernière pourrait s'estomper si le système de santé américain est mis à l'épreuve."

Par ailleurs, si la prolongation du confinement dans plusieurs pays nourrit les scénarios noirs en matière d'activité économique (JPMorgan s'attend à une contraction du PIB mondial de 10,5% en rythme annualisé au premier semestre), les investisseurs ont bien accueilli la décision de la Banque populaire de Chine de réduire l'un de ses principaux taux d'intérêt à court terme et d'injecter 50 milliards de yuans de liquidités à sept jours sur le marché monétaire.

VALEURS

En Europe, les secteurs de la chimie (+3,90%) et de la pharmacie-santé (+3,26%) figurent parmi les meilleures performances du jour, des mouvements favorisés entre autres par les espoirs placés dans les projets de traitement du coronavirus ou de vaccins.

A la baisse, le compartiment bancaire a souffert de la décision de la Banque centrale européenne (BCE) de demander la suspension des dividendes cette année: l'indice Stoxx européen du secteur a cédé 3,11%, ING a perdu 8,88% à Amsterdam, BNP Paribas 5,44% à Paris, Santander 4,24% à Madrid.

De nouveau plombé par la chute du trafic aérien mondial, Airbus a rechuté, de 10,62% en clôture; son grand rival américain Boeing cède 8,48% à Wall Street.

LES INDICATEURS DU JOUR

En Allemagne, la première estimation de l'inflation en mars, à 1,3% seulement sur un an aux normes européennes IPCH, marque un ralentissement plus marqué qu'anticipé de la hausse des prix, qui s'éloigne ainsi de l'objectif de 2% que s'est fixé la Banque centrale européenne (BCE).

CHANGES

Sur le marché des devises, le dollar est reparti à la hausse face à un panier de devises de référence (+0,80%), profitant du regain d'incertitude sur l'évolution de l'économie et des marchés après une chute de plus de 4,3% la semaine dernière.

L'euro cède plus de 1% contre le billet vert et revient sous 1,1020 dollar, contre plus de 1,1135 en début de séance.

TAUX

Les incertitudes économiques et financières favorisent aussi une nouvelle baisse des rendements obligataires de référence: celui du Bund allemand à dix ans est revenu à son plus bas niveau depuis deux semaines à -0,552%, un mouvement favorisé entre autres par le chiffre inférieur aux attentes de l'inflation allemande.

Les titres italiens continuent de sous-performer, le rendement des BTP à dix ans prenant plus de 10 points à 1,508%.

Sur le marché obligataire américain, le rendement des Treasuries à dix ans cède près de dix points à 0,6462%.

PÉTROLE

Les cours du pétrole continuent de souffrir de la baisse brutale de la demande mondiale, qui risque de se poursuivre avec la prolongation des mesures de confinement alors que la guerre des prix entre l'Arabie saoudite et la Russie ne semble pas devoir s'interrompre.

Le Brent abandonne 11,59% à 22,04 dollars le baril après être tombé à 21,76 dollars, son plus bas niveau depuis 2002, et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) cède 5,25% à 20,38 dollars après un passage sous le seuil des 20 dollars.

(Marc Angrand)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

AVRIL

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - ICF LA SABLIERE

Accord-cadre à bons de commandes travaux TCE spécifique PMR Ile de France

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS