Les actions dans le vert en attendant l'emploi américain

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes progressent vendredi en début de séance, soutenues par l'optimisme entourant le rebond de l'économie mondiale, dans l'attente de la publication très attendue du rapport mensuel sur l'emploi américain.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les actions dans le vert en attendant l'emploi américain
Les principales Bourses européennes progressent vendredi en début de séance. À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,11%. À Francfort, le Dax gagne 0,81% et à Londres, le FTSE s'octroie 0,22%. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,11% à 6.364,01 points vers 07h35 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,81% et à Londres, le FTSE s'octroie 0,22%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 0,32%, le FTSEurofirst 300 de 0,28% et le Stoxx 600 de 0,36%.

La perspective d'une forte reprise économique permise par les progrès des campagnes de vaccination contre le coronavirus constitue depuis plusieurs semaines un soutien de poids pour les actions - le Dow Jones a inscrit un record jeudi - ainsi que pour les matières premières, avec un record également pour le cuivre.

Les investisseurs surveilleront de près la publication, à 12h30 GMT, du rapport du département du Travail sur les créations d'emplois dans le secteur non-agricole pour le mois d'avril, qui devrait donner des indications sur l'ampleur de la reprise économique aux Etats-Unis et sur l'évolution à attendre de la politique monétaire de la Réserve fédérale.

Les économistes interrogés par Reuters prévoient 978.000 créations d'emplois le mois dernier après 916.000 en mars.

En Allemagne, les exportations et la production industrielle ont progressé plus que prévu en mars, s'ajoutant à une série de bons indicateurs récents.

VALEURS EN EUROPE

Crédit agricole SA a d'abord grimpé puis s'est retourné à la baisse (-0,70%) à Paris après avoir publié des résultats trimestriels en nette hausse, portés entre autres par le dynamisme des activités de marchés et le reflux du coût du risque.

Contre la tendance, l'exploitant de centres commerciaux Klépierre, en première ligne dans la crise sanitaire, recule de 2,88% après avoir révisé à la baisse sa prévision de trésorerie disponible pour 2021.

A la baisse également, Casino perd 2,85% au lendemain de la publication d'un chiffre d'affaires stable au premier trimestre.

La plupart des indices sectoriels sont dans le vert en début de séance avec une progression marquée pour le secteur de l'énergie (+0,84%).

A Francfort, Adidas grimpe de plus de 7%, parmi les plus fortes hausses du Stoxx 600, après avoir ajusté à la hausse sa prévision de chiffre d'affaires pour 2021.

A WALL STREET

Les contrats à terme signalent une hausse prudente de la Bourse de New York à l'ouverture vendredi après les gains de la veille tirés par la publication d'une baisse plus forte que prévu des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis.

Le Dow Jones a gagné 0,93% pour finir sur un record à 34.548,53 points.

Le S&P-500 a pris 0,82% à 4.201,56 points et le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 0,37% à 13.632,84 points.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a pris 0,09% à la faveur de la progression du segment technologique même si la perspective d'un état d'urgence prolongé à Tokyo a limité les gains.

Les Bourses chinoises se sont pour leur part retournées à la baisse après avoir été initialement soutenues par la publication d'une hausse plus forte que prévu des exportations de la Chine en avril et d'un indice PMI Caixin/Markit des services au plus haut depuis décembre.

L'indice composite de la Bourse de Shanghai a clôturé en repli de 0,7%.

CHANGES/TAUX

Le dollar cède un peu de terrain face à un panier de devises de référence dans l'attente des chiffres de l'emploi américain qui pourraient conforter les attentes d'une solide reprise économique et alimenter l'appétit pour les actifs risqués.

L'euro remonte légèrement, à 1,2085 dollar.

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à dix ans gagne un point de base, à 1,57%. Son homologue allemand suit le mouvement pour remonter vers -0,22%.

PÉTROLE

Après leur repli de la veille, les cours du brut sont soutenus par les solides statistiques chinoises qui contrebalancent les inquiétudes autour de la situation sanitaire en Inde.

Le baril de Brent avance de 0,38% à 68,35 dollars et celui du brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 0,32% à 64,92 dollars.

METAUX

Le cours du cuivre à Londres a touché vendredi un record historique à 10.253 dollars la tonne, dopé par les anticipations d'une réduction des approvisionnements et les espoirs d'une forte demande sur fond de rebond économique mondial.

Le cours de l'aluminium approche pour sa part des niveaux qui n'ont pas été observés depuis 2018.

(Patrick Vignal, édité par Blandine Hénault)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    AVRIL
ARTICLES LES PLUS LUS