Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les actions baissent, le pétrole bondit, la Chine inquiète de nouveau

Publié le

par Marc Angrand

Les actions baissent, le pétrole bondit, la Chine inquiète de nouveau
Les principales Bourses européennes évoluent en baisse lundi en début de séance. À Paris, le CAC 40 perd 0,77% vers 07h50 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,66% tandis qu'à Londres, le FTSE 100 recule de 0,45%. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach
© Kai Pfaffenbach

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en baisse lundi en début de séance, pénalisées tout à la fois par une forte hausse des cours du pétrole après des attaques contre des installations saoudiennes, des indicateurs économiques chinois inférieurs aux attentes et la crainte de voir les Etats-Unis imposer de nouveaux droits de douane à l'Union européenne.

À Paris, le CAC 40 perd 0,77% à 5.612,22 points vers 07h50 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,66% tandis qu'à Londres, le FTSE 100 recule de 0,45%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est en repli de 0,53%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,7% et le Stoxx 600 de 0,65%.

Des attaques de drones contre des installations pétrolières en Arabie saoudite, samedi, ont réduit de moitié la production de brut du royaume, premier exportateur mondial. La perte de production est estimée à 5,7 millions de barils par jour, soit environ 5% de la consommation mondiale. De source proche du dossier, on explique que le retour à la normale pourrait prendre "des semaines plutôt que des jours".

Aux Etats-Unis, le président Donald Trump a autorisé le recours aux réserves stratégiques.

En Chine, la production industrielle a vu sa croissance tomber à 4,4% sur un an en août, le chiffre le plus faible depuis février 2002, après +4,8% en juillet et alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une progression de 5,2%.

Les ventes au détail, en hausse de 7,5% sur un an, et l'investissement en actifs fixes, en croissance de 5,5% sur les huit premiers mois de l'année, sont eux aussi ressortis inférieurs aux attentes.

Troisième facteur qui ravive l'aversion au risque: des informations de la presse américaine évoquant la volonté des Etats-Unis d'imposer des droits de douane punitifs à l'Union européenne en s'appuyant sur une décision de l'Organisation mondiale du commerce sanctionnant des aides publiques de l'UE à Airbus.

PÉTROLE

Le Brent prend 8,44% à 65,30 dollars après avoir gagné jusqu'à 19,5%, sa plus forte hausse en pourcentage sur une séance depuis le 14 janvier 1991, pendant la guerre du Golfe.

Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a quant lui vu son cours s'envoler de jusqu'à 15,5% et affiche encore un gain de 7,68% à 59,06 dollars.

VALEURS

Le renchérissement du pétrole pénalise, entre autres, le secteur du transport aérien et du tourisme car il pourrait, s'il se prolonge, se traduire par une dégradation de l'activité et de la rentabilité.

L'indice Stoxx du secteur cède 1,07% et parmi ses grands acteurs, Air France-KLM perd 3,36%, Lufthansa et Easyjet 2,04%.

La crainte d'un regain de tension commerciale entre Etats-Unis et UE pénalise par ailleurs les valeurs de l'aéronautique, et en premier lieu Airbus (-3,20%), mais aussi celles du luxe, comme LVMH (-2,40%), Hermès (-1,28%) ou Kering (-0,99%).

A la hausse, les pétrolières profitent logiquement de l'envolée des cours du brut: l'indice Stoxx du pétrole et du gaz prend 2,28%, Total 2,07%, TechnipFMC 3,3% et CGG 2,45%. A Londres, BP s'adjuge 3,45% et Royal Dutch Shell 2,56%.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo est restée fermée, la journée étant fériée au Japon.

En Chine, les indicateurs du jour ont pesé sur la tendance même si le repli a été limité par les espoirs de nouvelles mesures de relance: l'indice SSE Composite de Shanghai a fini pratiquement inchangé mais le CSI 300 des principales capitalisations de Chine continentale a cédé 0,37%.

A WALL STREET

Les contrats à terme sur les principaux indices américains évoluent dans le rouge et augurent pour l'instant d'une ouverture en repli d'environ 0,4% pour le Dow Jones et le S&P-500 et de 0,7% pour le Nasdaq.

Vendredi, la Bourse de New York a fini en ordre dispersé, les replis d'Apple (-1,94%) et Broadcom (-3,41%) ayant atténué l'effet positif des espoirs d'un accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine.

Le Dow Jones a gagné 37,07 points, soit 0,14%, à 27,219.52, le S&P-500, plus large, a perdu 2,18 points, soit 0,07%, à 3,007.39 et le Nasdaq Composite a reculé de 17,75 points (0,22%) à 8.176,71.

Sur la semaine, le Dow a pris 1,56%, le S&P 0,95% et le Nasdaq 0,91%.

TAUX

Le repli sur les valeurs jugées les moins risquées se traduit par une baisse du rendement du Bund à dix ans, référence pour la zone euro, à -0,455%.

Les contrats à terme sur les bons du Trésor américain sont en hausse de 0,16%, suggérant un recul de leur rendement à l'ouverture des marchés aux Etats-Unis.

Vendredi, les rendements des Treasuries à dix ans et deux ans avaient atteint des plus hauts de six semaines, à 1,903% et 1,802% respectivement, et celui du 30 ans un pic de cinq semaines à 2,378%.

CHANGES

Le dollar se replie face à un panier de devises de référence (-0,10%) alors que les devises de plusieurs pays exportateurs de pétrole s'apprécient, à l'instar du dollar canadien ou de la couronne norvégienne.

Le yen bénéficie parallèlement du regain d'aversion au risque et prend autour de 0,2% contre le dollar et l'euro. Le franc suisse est lui aussi orienté à la hausse.

MÉTAUX

L'or profite de son statut de valeur refuge et prend 1% à 1.503,68 dollars l'once.

Le cours du cuivre, lui, baisse de plus de 0,4% après les chiffres jugés décevants de la production industrielle chinoise.

(Édité par Patrick Vignal)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle