Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Les actionnaires d'Alstom retoquent la rémunération de 6,8 millions d'euros de Patrick Kron

Manuel Moragues , ,

Publié le

Les actionnaires d'Alstom réunis en assemblée générale mixte ce 5 juillet ont rejetté à 62% la résolution portant sur la rémunération de l'ex-PDG du groupe. A la retraite depuis fin janvier, Patrick Kron s'attendait à recevoir quelque 6,8 millions d'euros.

Les actionnaires d'Alstom retoquent la rémunération de 6,8 millions d'euros de Patrick Kron © DR

Ce n'est pas passé. Ce mardi 5 juillet, les actionnaires d'Alstom réunis en assemblée générale mixte ont rejeté à 62% la résolution portant sur la rémunération de Patrick Kron. Parti à la retraite fin janvier, deux mois avant la fin de l'exercice 2015-2016, l'ex-PDG d'Alstom pourrait avoir des difficultés à toucher le pactole prévu.

"Le Conseil d’administration examinera les raisons de ce vote afin d’analyser les attentes exprimées par les actionnaires. Il se réunira dans un délai raisonnable lors d’une prochaine séance en vue de délibérer, après consultation du Comité de Nominations et de Rémunération, des suites éventuelles qu’il entend donner à ce sujet", a déclaré Alstom dans un communiqué publié à l'issue de l'assemblée générale.

Prime exceptionnelle de 4,45 millions

La résolution prévoyait que l'ex-PDG toucherait 1 million d'euros de rémunération brute pour 10 mois de travail, plus un variable de 1,16 million, "correspondant à un niveau d'atteinte d'environ 115% des objectifs" de Patrick Kron selon le document présentant les résolutions. La rémunération variable liée aux objectifs financiers (perfomance financière d'Alstom Transport mais aussi de la branche énergie) est de 42 % de la rémunération brute. Celle liée aux objectifs personnels (gestion de la période transitoire, gestion du rachat d'actions suite à la vente à GE, définition des priorités stratégiques de Transport) atteint 73% de la rémunération brute.

Ce n'est pas tout. Le conseil d'administration a proposé que Patrick Kron reçoive une prime exceptionnelle de 4,45 millions d'euros, "dont le versement était conditionné à l’approbation de la transaction avec General Electric par l’assemblée générale des actionnaires (cette condition a été remplie le 19 décembre 2014), à l’obtention des autorisations nécessaires à la cession des activités Énergie à General Electric ainsi qu’à la présence effective du dirigeant à la tête de l’entreprise à la date de son versement."

Les 20% de droits de vote de l'Etat

Au total, Patrick Kron devait toucher une somme de près de 6,8 millions d'euros pour ses 10 mois de travail et pour avoir vendu la branche énergie d'Alstom à GE. Dans la présentation des résolutions, Alstom avait rappelé que cette rémunération exceptionnelle avait été votée "lors de la réunion du 4 novembre 2014 et qui avait fait l’objet d’un vote favorable lors de l’assemblée générale des actionnaires du 30 juin 2015" à 87,18%. Mais depuis, l'Etat a récupéré les 20% de droits de vote de Bouygues

Enfin, quoiqu'il advienne de cette prime, Patrick Kron pourra compter sur sa retraite, dont les modalités ont été rappelées par Alstom : "A l’occasion du départ en retraite de M. Patrick Kron et conformément aux engagements pris, un versement de 5 400 000 euros a été effectué auprès d’AXA pour permettre la liquidation des droits à retraite supplémentaire liés à ce plan visant à la mise en place d’une rente annuelle de 285 000 euros." 

Manuel Moragues

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle