Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Les acteurs de la santé tentent une union pour peser sur la présidentielle

Marion Garreau , ,

Publié le

Douze acteurs de la santé, à la fois industriels, usagers et praticiens, unissent leur voix dans le Collectif Santé 2017, qui a proposé mercredi 19 octobre sept engagements aux candidats à la présidentielle.

Les acteurs de la santé tentent une union pour peser sur la présidentielle © Marion Garreau

Des acteurs aux intérêts divergents formant une "une union inédite". Douze organisations de santé*, qu’il s’agisse d’industriels, de syndicats de praticiens ou d'associations de défense des patients, ont décidé de se réunir au sein du Collectif Santé 2017 pour "mettre la santé au cœur de l’élection présidentielle". Ce collectif a présenté mercredi 19 octobre un manifeste appelant les candidats à prendre position sur sept thématiques.

Les trois premières portent sur la place que doit occuper la santé au sein de la campagne électorale, au sein des politiques publiques, ainsi que sur la reconnaissance des acteurs de santé. Le Collectif Santé 2017 interpelle ensuite les candidats sur la mise en place d’une politique de santé publique, sur le financement du système de santé ou encore sur l’accès aux soins et aux innovations. Des thématiques larges et faisant consensus, sans vraie propositions.

"sortir des problématiques de chacun"

Difficile en même temps d’aller plus loin, ce collectif rassemblant des membres aux intérêts diamétralement opposées sur certains sujets, tels que les dépassements d'honoraires des médecins, le développement des réseaux de soins et les prix des médicaments. Les entreprises du médicament, représentées par le Leem, ont par exemple été récemment en conflit ouvert avec Médecins du Monde et la Ligue nationale contre le cancer au sujet du prix de certains anti-cancéreux innovants. Or, ces deux associations sont membres du Collectif interassociatif sur la santé (CISS), qui est partie prenante de ce Collectif Santé 2017.

"Notre présence ici est la preuve que la démocratie sanitaire a un sens, a souligné le président du Leem, Patrick Errard, interrogé sur la capacité de ce collectif à formuler des propositions concrètes. Chaque acteur garde la possibilité de porter son message mais nous voulons continuer à échanger et à faire la santé de demain. Nous faisons ici l’extraordinaire démonstration que le débat ne se fait pas dans le clivage". "Avec ce collectif, nous voulons arrêter de réfléchir en silo et sortir des problématiques de chacun pour porter un message commun", a souligné de son côté Danièle Desclerc-Dulac, coprésidente du CISS.

Au-delà de faire de la santé un thème majeur de la campagne présidentielle, le défi de ce collectif sera également de rester uni devant les propositions des candidats.

* Les douze organisations membres sont le Collectif interassociatif sur la santé (Ciss), qui regroupe des associations de patients, les syndicats de médecins libéraux (CSMF, MG France, SML), les fédérations des cliniques (FHP) et de l'hospitalisation à domicile (FNEHAD), les représentants des industriels du médicament (Leem, Féfis) et des dispositifs médicaux (Snitem), des syndicats des pharmaciens (FSPF, USPO), et le syndicat de l'industrie du diagnostic in vitro (Sidiv).

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle