Les achats automobiles ont boosté la consommation en avril

Les dépenses des ménages en produits manufacturés ont augmenté de 0,7% en avril après déjà une hausse de 0,6%. Une progression due essentiellement aux achats de véhicules.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les achats automobiles ont boosté la consommation en avril
Une bonne performance peut cacher une déception. Ainsi en va-t-il de la consommation en produits manufacturés qui continue de progresser en ces temps de récession. Après avoir augmenté de 0,6% en mars, elle s'inscrit encore en hausse en avril à +0,7%, selon les données corrigées des variations saisonnières, publiées par l'Insee mardi 26 mai. "De fait la consommation privée reste le dernier moteur encore allumé de l'économie françaisegrâce au surcroît du pouvoir d'achat permis par la modération de l'inflation", analyse Alexander Law, économiste au cabinet Xerfi.

Effet prime à la casse

Une bonne nouvelle de prime abord. Pourtant, si la consommation résiste, c'est en partie grâce aux achats de véhicules qui font un bond spectaculaire de 3,7% en avril après -0,5% en mars. En glissement annuel, ils progressent même de 5,8% contre -19,9% (en rythme annuel) en décembre 2008. "Une reprise très clairement alimentée par les mesures de soutien gouvernementale (prime à la casse) auxquelles se sont ajoutés des rabais dans un contexte où les constructeurs tentent de réduire rapidement leurs stocks", commente Frédérique Cerisier, économiste à BNP-Paribas, dans sa note de conjoncture. Du coup, les dépenses en biens durables se redressent également (+2,1% après -0,6% au mois de mars), sous l'effet combiné de cette forte progression des achats automobiles et de la hausse des dépenses en biens d'équipement du logement (électronique, électroménager, meubles) : celles-ci gagnent 0,8% après avoir baissé de 0,9% en mars. Mais en glissement annuel, ces dépenses reculent de 1,1%.

Hors véhicules, les postes de consommation font grise mine. Dans le seul champ du commerce, les dépenses n'ont augmenté que de 0,1% et cèdent 1,2% en glissement annuel. Les dépenses de consommation en textile-cuir ralentissent (+0,3% après +3,6%) tandis que celles en autres produits manufacturés (pharmacie, édition, bricolage, parfumerie, etc.) restent stables au mois d'avril (+0,0% après +0,2%).

"Une reprise dans de bonnes conditions", selon Lagarde

Ces chiffres d'avril permettent nénamoins à l'entourage de la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, "d'espérer une reprise de l'activité économique à moyen terme dans de bonnes conditions". D'autant qu'"à partir du deuxième trimestre, certains ménages vont commencer à bénéficier de mesures de soutien au revenu (exonération de l'impôt sur le revenu (prime RSA notamment), relève Frédérique Cerisier.

Seulement voilà, une fois que la prime à la casse sera "brutalement retirée début 2010" et que "les prix à la consommation regrimperont inéluctablement d'ici la fin de l'année", la bonne tenue des dépenses des ménages va-t-elle pouvoir durer, s'interroge Alexander Law ? Car "compte tenu de la forte détérioration sur le marché du travail attendue au cours des prochains mois, nuance de son côté Frédérique Cerisier, la consommation ne devrait connaître qu'une très faible progression cette année."

Carmela Riposa

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS