Quotidien des Usines

Les accès à la raffinerie Total de Gonfreville-l’Orcher bloqués

, , , ,

Publié le , mis à jour le 20/05/2016 À 07H48

Les accès à la plate-forme Total de Gonfreville-l’Orcher (Seine-Maritime) sont bloqués depuis le 17 mai par les opposants à la loi travail.

Les accès à la raffinerie Total de Gonfreville-l’Orcher bloqués
Raffinerie Total de Gonfreville-l’Orcher.
© Pascal Guittet

La plate-forme Total de raffinage et pétrochimie de Gonfreville-l’Orcher (Seine-Maritime), qui emploie 1 700 salariés, est bloquée depuis mardi 17 mai par les opposants à la loi travail, a indiqué à l’Usine Nouvelle un porte-parole du site industriel. "Nous subissons le blocage des accès à la zone industrielle par des manifestants", précise cette source. Ces blocages sont organisés par des routiers, des dockers et des salariés de la région havraise à l’appel des syndicats, notamment de la CGT. Ces derniers ont notamment bloqué le rond-point stratégique de la zone industrielle du Havre ainsi que les ponts 8 et 7 bis. En conséquence, "aucune entrée ni sortie de produits n’est possible et la plate-forme fonctionne à débit minimum".

Les salariés qui se rendent au travail en voiture laissent leur véhicule au point de blocage et se rendent au travail à pied ou à vélo. La plate-forme qui fonctionne en 3X8 est par ailleurs touchée par un mouvement de grève. Selon une source interne, un peu moins de 50% des employés postés étaient en grève au pointage réalisé le 19 mai à 8 heures au moment de la relève de l’équipe de nuit par l’équipe du matin.

Le blocage de la raffinerie Total a des conséquences sur les livraisons de carburant dans les stations-service. La préfète de Normandie et de Seine-Maritime Nicole Klein a indiqué le 19 mai par voie de communiqué que "la nuit avait permis à de nombreux points de distribution d’être réapprovisionnés en Seine-Maritime". Elle a pris un arrêté interdisant l’achat de carburant "hors réservoir du véhicule" et en appelle "au civisme et à la responsabilité de chacun" pour ne pas constituer de stocks de carburant.

Claire Garnier

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte