Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Les abattoirs AIM officiellement en redressement judiciaire

, ,

Publié le , mis à jour le 06/01/2015 À 14H22

AIM Groupe (591 salariés dont 373 dans la Manche) n’a pu régler que la moitié des salaires de décembre. L'entreprise a déposé le bilan et demander au tribunal de commerce sa mise en redressement judiciaire qui a accepté ce 6 janvier.

Les abattoirs AIM officiellement en redressement judiciaire © D.R. - Fotolia

Les entreprises citées

AIM (Abattoirs industriels de la Manche), dont le siège se trouve à Sainte-Cécile (Manche), a déposé le bilan au début du mois de janvier auprès du tribunal de commerce de Coutances. La société a réalisé 246 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2013, dont 17% à l'export, avec 591 salariés, dont 373 à Sainte-Cécile et à Villedieu-les-Poêles (Manche), 179 à Antrain (Ille-et-Vilaine) et dans plusieurs plateformes de distribution régionales.

Confrontée à des difficultés économiques et financières depuis 2012, l’entreprise, détenue majoritairement par la coopérative agricole porcine de la Manche (CAP 50), regroupant quelque 200 éleveurs, n’a pu régler que la moitié des salaires au 24 décembre 2014. Elle a été placée en redressement judiciaire ce 6 janvier et recherche un partenaire investisseur, suite à un comité central d’entreprise la veille.

81000 têtes de bétail abattues en 2013

Selon la société de communication Image7, qui gère les relations presse d’AIM Groupe, les difficultés de l’entreprise sont multifactorielles : baisse de la consommation de la viande, concurrence des prix allemands et espagnols pour la viande de porc, guerre des prix dans la grande distribution, difficultés à l’export vers l’Asie et enfin embargo sur la Russie.

AIM a abattu 81 000 têtes de bétail en 2013, dont 81% de porcs. Une partie des actifs de l’entreprise est actuellement détenue par des collectivités locales.

Claire Garnier

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle