Les 40 usines de l’année : Thomson Angers condamnée à fermer

En cette fin d'année 2012, L'Usine Nouvelle revient sur les 40 sites industriels qui ont fait l'actu depuis le 1er janvier dernier.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les 40 usines de l’année : Thomson Angers condamnée à fermer

L’usine de Technicolor à Angers, qui emploie 350 personnes dans la fabrication de décodeurs pour les opérateurs télécoms, est condamnée à la fermeture. Faute d’offre de reprise, ce dernier site de production de l’ex-Thomson en France est mis en liquidation judiciaire le 11 octobre 2012 par le Tribunal de Commerce de Nanterre.

La perte d’Orange comme client a conduit Technicolor à y arrêter la fabrication de décodeurs au profit d’une sous-traitance à 100% de la production en Asie. Une page se tourne pour ce site qui a constitué le cœur industriel et le premier gros centre d’assemblage de téléviseurs de Thomson dans le monde.

En proie à des difficultés financières et à un lourd endettement, le groupe d’électronique français privilégie désormais un modèle industriel "light" ne conservant que les usines rentables : deux usines de duplication de disques vidéo en Pologne et au Mexique, une usine de fabrication de bobines de films argentiques en Thaïlande, et une usine de production de décodeurs au Brésil. Eolane, deuxième groupe de sous-traitance électronique, serait intéressé d’installer sur le site d’Angers une activité de fabrication de panneaux solaires.

Nouveau rebondissement : mercredi 19 décembre, la communauté d'agglomération d'Angers a annoncé que le site de l’usine Technicolors devrait accueillir une unité de production industrielle électronique, avec 200 emplois à la clef. Les porteurs du projet sont anonymes pour le moment.

Ridha Loukil

Retrouvez les autres usines qui ont fait l'actualité en 2012.

Devenez l'industriel de l’année 2013

L’an prochain, le Trophée européen des usines sera pour la première fois décliné en Angleterre. En France, les dossiers de candidatures sont disponibles sur le site de L’Usine Nouvelle et sur le site de l’Insead. Vous avez mis en place une organisation que vous jugez performante, et que vous souhaitez comparer à d’autres industriels ? Alors, n’hésitez pas à postuler pour tenter de devenir l’Usine de l’année 2013.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    TECHNICOLOR
ARTICLES LES PLUS LUS