Les 40 usines de l’année : le néerlandais Damen sauve Sobrena

En cette fin d'année 2012, L'Usine Nouvelle revient sur les 40 sites industriels qui ont fait l'actu depuis le 1er janvier dernier.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les 40 usines de l’année : le néerlandais Damen sauve Sobrena

Le 30 mars 2012 fut la date du soulagement pour les 210 salariés de Sobrena, le groupe de réparation navale brestois placé en redressement judiciaire le 14 décembre 2011. Le Tribunal de commerce de Brest (Finistère) a annoncé qu’il préférait le plan de reprise présenté par le néerlandais Damen Shipyards aux deux autres candidats : Eiffage et Gibdock.

Le français Eiffel, filiale d’Eiffage, avait été écarté rapidement après avoir introduit une clause suspensive liée à l’obtention de marchés dans les énergies renouvelables. La société de Gibraltar Gibdock, propriété du fonds d’investissements nord-américain MVC Private Equity Finds, a été plus loin dans le processus en proposant de reprendre 175 salariés.

Mais la proposition de Damen a reçu l’assentiment de 80 % des salariés du chantier. Le néerlandais a mis un million d'euros sur la table et a annoncé vouloir reprendre la totalité du personnel. Il comptait également développer la spécialité de Sobrena : la réparation des méthaniers. Le chantier naval brestois réalisait encore 50 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2010. , il était en redressement judiciaire depuis le 14 décembre 2011.

Mais depuis le spécialiste de la réparation de navires civils a pris la crise de plein fouet. La concurrence des voisins européens et une mauvaise gestion de la direction n'a fait qu'empirer son sort. Les salariés espèrent désormais que Damen tiendra ses promesses.

Elena Bizzotto

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Retrouvez les autres usines qui ont fait l'actualité en 2012.

Devenez l'industriel de l’année 2013

L’an prochain, le Trophée européen des usines sera pour la première fois décliné en Angleterre. En France, les dossiers de candidatures sont disponibles sur le site de L’Usine Nouvelle et sur le site de l’Insead. Vous avez mis en place une organisation que vous jugez performante, et que vous souhaitez comparer à d’autres industriels ? Alors, n’hésitez pas à postuler pour tenter de devenir l’Usine de l’année 2013.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS