Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les 15 plus grandes annonces de recrutements au premier semestre

Ambre Vochelet , ,

Publié le

Depuis le début de l'année, l'industrie a poursuivi ses annonces d'embauches à travers la France. Après le top 15 des investissements, découvrez le palmarès des quinze plus grandes annonces de recrutement entre janvier et juin.

Les 15 plus grandes annonces de recrutements au premier semestre
Dior crée 250 poste à Orléans.

805 CDI dans toute la France pour Renault


Les recrutements de Renault touchent différents sites français. L’usine de Flins à Aubergenville (Yvelines) recrutera, en 2018, 350 nouveaux salariés en CDI et 50 CDD. L’usine de Cléon (Seine-Maritime) a annoncé qu’elle allait recruter 200 salariés en CDI. Celle-ci fabrique des moteurs et des boîtes de vitesse pour Renault et d’autres constructeurs. L’usine au Mans (Sarthe), spécialisée dans les châssis, va recruter 205 salariés : 175 en CDI et 30 en CDD.

50 personnes seront aussi recrutées en CDI pour son centre logistique de Villeroy à Fouchères, dans l’Yonne. Enfin, l’usine de Sandouville (Seine-Maritime), qui produit l’utilitaire Trafic, annonce 60 recrutements (30 CDI, 30 CDD) pour remplacer des départs à la retraite et renforcer ses compétences. Ces recrutements s’inscrivent dans le cadre de l’accord Renault France - Cap 2020, signé avec la CFDT, la CFE-CGC et FO, qui engage Renault à recruter 3 600 personnes en France entre 2017 et 2019.

 

700 recrutements chez Toyota


Le constructeur japonais a investi 300 millions d’euros sur son site d’Onnaing, près de Valenciennes (Nord) spécialisé dans la production de Yaris pour moderniser son outil industriel et préparer le lancement d'un nouveau véhicule. Quelques 300 nouveaux salariés devraient rejoindre les "team members" du site d'ici la fin 2019, ainsi que 400 salariés supplémentaires dans une phase ultérieure, au pic de la production, quand l'objectif de 300 000 véhicules par an sera atteint.

 

Embauche de 700 personnes chez Bouchers Services d’ici à 2020


Bouchers Services, basée à Rennes (Ille-et-Vilaine) lance une nouvelle campagne de recrutement, portant sur l'embauche de 700 personnes en CDI d'ici à 2020. Les salariés de cette entreprise de sous-traitance industrielle interviennent dans les abattoirs au moment des pics de production. 350 postes sont à créer immédiatement, les autres au cours des deux années à venir.

 

Nouveau site, nouvelles embauches chez Snam


D’ici cinq ans, l’ambition de Snam, spécialisé dans le recyclage de batterie, est d’investir dans la création d’un nouveau site de 25 millions d’euros avec une création de 645 emplois. L’entreprise se lance dans la construction près de son site de Viviez (Aveyron) d'une nouvelle usine de fabrication de batteries neuves, issues à 80 % de composants recyclés. Filiale du groupe belge Floridienne, Snam a réalisé un chiffre d’affaires de 8,6 millions d’euros en 2016. La société emploie actuellement 100 salariés, dont 68 sur son site aveyronnais et 32 sur un second établissement implanté à Saint-Quentin-Fallavier (Isère).


FM Logistic va créer 600 postes en France


FM Logistic a annoncé son intention de créer 3 000 postes au cours des 12 prochains mois, dont 600 rien que dans l’Hexagone, son plus important marché. Le groupe de transport-logistique basé à Phalsbourg (Moselle) s’apprête à clôturer son exercice sur un chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros en progression d’environ 10 %. Le groupe fondé en 1967 par les familles Faure et Machet emploie 25 000 personnes. Il gère 3,5 millions de mètres carrés logistiques dont la moitié en propriété, l’autre en location.

 

Louis Vuitton prévoit 500 embauches


Avec l’ouverture de deux nouveaux ateliers de maroquinerie, un en Anjou à Beaulieu-sur-Layon et l’autre à la Merlatière (Vendée), la marque de luxe prévoit d’embaucher 500 personnes. Louis Vuitton  a annoncé l’ouverture de son seizième atelier en Anjou début 2019 lors d’une visite en Vendée à la Merlatière où la marque prépare l’ouverture de son quinzième atelier ce mois-ci. Selon Emmanuel Mathieu le directeur industriel de la marque, LVMH va créer au total 500 emplois équitablement répartis sur les deux sites qui fabriqueront des sacs, portefeuilles et autres bagages en cuir. Localement, on précise que l’effectif de Beaulieu-sur-Layon ira bien au-delà à terme. Le chiffre de 600 emplois est évoqué.

 

550 créations de postes pour l’éolien de GE


General Electric (GE) investit 100 et 60 millions de dollars (80 et 48 millions d’euros) dans ses deux sites de Cherbourg (Manche) et Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Le groupe américain voudrait les moderniser et les adapter à la production de la plus puissante des turbines d'éoliennes en mer conçues à ce jour et qui doit sortir en 2021. Haliade-X est un nouveau modèle d’éolienne de 12 mégawatts. Les nacelles seront produites à Saint-Nazaire et les pales à Cherbourg. Selon le groupe, cette usine permettra à terme la création de plus de 550 emplois directs et de 2 000 emplois indirects. Son ouverture est prévue pour cette année.

 

500 nouveaux emplois chez Léa Nature


Le spécialiste de l’alimentation et de la cosmétique bio, Léa Nature, va investir 100 millions d’euros entre 2017 et 2020, et créer 500 emplois dans la production et la logistique, dont 150 dès cette année. Il profite de la croissance du secteur bio dans l'Hexagone, de 18% en 2017. Léa Nature a donc annoncé un programme ambitieux d’investissements dans ses outils industriels et logistiques, qui devraient être accompagnés de créations d'emplois sur de nombreux sites: Damazan et Montflanquin (Lot-et-Garonne), Périgny (Charente-Maritime), Peaugres (Ardèche), Séauve sur Semène (Haute-Loire), Saint-Chamond (Loire) ou encore Seissan (Gers).

 

Forsee Power va créer 300 emplois à Chasseneuil-du-Poitou

 

Après l'accord d'un financement de 55 millions d'euros, le groupe Forsee Power, spécialiste des systèmes de batteries au lithium pour les marchés du transport électrique (sauf automobile) va s'implanter à Chasseneuil-du-Poitou (Vienne), dans l'ancienne usine de Federal Mogul. Auparavant dédié à la conception de pistons pour moteur diesel, le site va renaître de ses cendres avec la création de 300 emplois d'ici 2022.

 

LSDH crée 260 emplois pour plus de végétal


Laiterie Saint-Denis de l'Hôtel (LSDH) investit 250 millions d'euros sur trois ans dans ses six usines pour les adapter  aux nouvelles tendances alimentaires. L'entreprise, basée à Saint-Denis de L'Hôtel près d'Orléans (Loiret), se concentre sur des gammes plus végétales. 260 créations d’emplois, dont une centaine sur les nouveaux entrepôts de stockage de Châteauneuf-sur-Loire et Donnery dans la Loiret devraient découler de ces investissements d’adaptation des usines  à la croissance des volumes, aux contraintes réglementaires et aussi pour développer de nouvelles gammes.

 

Hermès embauche 260 artisans maroquiniers pour son nouvel atelier dans le Doubs


Le groupe Hermès inaugure une nouvelle manufacture à Allenjoie (Doubs). La seizième maroquinerie du groupe en France accueillera à terme 260 artisans maroquiniers. Hermès va inaugurer une troisième manufacture en Bourgogne-Franche-Comté avec l’ouverture d’un atelier à Allenjoie (Doubs), sa 16 ème maroquinerie en France. D’une surface de 5 800 m², la fabrique a été construite "avec des partenaires locaux" et s’inscrit dans une démarche respectueuse de l’environnement, comme le précise un communiqué d'Hermès. D’ici 2023, 780 employés travailleront sur les trois sites franc-comtois d’Hermès : à Allenjoie (Doubs), Seloncourt (Doubs) et Héricourt (Haute-Saône).

 

La branche parfums de Dior embauche 250 personnes


L’usine Parfums Christian Dior de Saint-Jean-de-Braye, près d’Orléans, unique site industriel de la marque, va recruter 250 personnes d’ici à 2020. Quelque 1 750 salariés permanents y travaillent actuellement. Ces embauches doivent renforcer les lignes de production ainsi que les fonctions techniques.

 

Delvaux va pourvoir 200 postes d’ici deux ans


La maison de maroquinerie de luxe belge, Delvaux, va investir dans un nouveau site de production à Avoudrey (Doubs). En effet, la maison fondée en Belgique en 1829 est en train de bâtir un nouvel atelier de 10 000 m² à Avoudrey (Doubs). Un investissement estimé à 10 millions d’euros, selon une source proche de la direction, pour un site qui sera en capacité d’employer jusqu’à 200 personnes d’ici 2020. Si ce nombre de salariés sur le site d’Avoudrey est atteint, cela permettra à Delvaux de doubler ses effectifs dédiés à la fabrication. Le site devrait ouvrir courant automne 2018.

 

150 embauches prévues à Savigny par Fresenius

Entre 2014 et 2020, le leader monduial des services et produits pour le traitement de l'insuffisance rénale, Fresenius aura investi 250 millions d'euros à Savigny, près de L'arbresle (Rhône) et embauché 350 personnes. Plus de 40ù de ses effectifs actuels. 200 personnes ont été recrutées ces trois dernières années, 150 le seront d'ici fin 2019.

 

Isigny Sainte Mère prévoit 120 embauches.

La coopérative laitière Isigny-Sainte-Mère installée à Isigny-sur-Mère (Calvados) investit 60 millions d’euros dans une nouvelle unité de production de lait infantile en poudre tournée vers l’export. L’entreprise prévoit 120 recrutements pour faire face à la croissance de ses activités.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle