Les 11.000 points en vue à Wall Street avec l'emploi

par Rodrigo Campos

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les 11.000 points en vue à Wall Street avec l'emploi

NEW YORK (Reuters) - L'indice Dow Jones pourrait dépasser la barre des 11.000 points la semaine prochaine à la faveur d'éventuelles anticipations de bons chiffres de l'emploi, toujours considérés comme un des principaux baromètres de l'économie, pour le mois de mars.

L'indice phare de Wall Street et le S&P 500, évoluent à un plus haut de près de 18 mois et pourraient recevoir un petit coup de pouce supplémentaire des classiques "nettoyages de bilan" qui interviennent à chaque fin de trimestre - la clôture du premier trimestre 2010 tombant mercredi.

Vendredi, le Dow Jones a terminé légèrement au-dessus des 10.850 points. Il ne manque donc qu'un peu moins de 150 points, soit 1,4% pour atteindre les 11.000 points. La dernière clôture au-delà de cette barre remonte au 26 septembre 2008.

L'élément susceptible de freiner la marche en avant de Wall Street est le niveau de près de 4% atteint par le rendement des emprunts du Trésor à 10 ans. Cela pourrait inciter les investisseurs à privilégier la sécurité du marché obligataire par rapport à une place boursière qui a très fortement rebondi depuis un an.

Les chiffres de l'emploi du mois de mars - les économistes s'attendent à 190.000 créations d'emplois après les 36.000 pertes en février et à un taux de chômage de 9,7% - sont présentés par les intervenants comme le rendez-vous le plus important de la semaine.

Cet indicateur aura toutefois la particularité d'être publié pendant un jour où Wall Street sera fermé pour cause de jour férié de Good Friday.

Ceux qui auront joué sur des chiffres meilleurs que prévu, avec notamment les chiffres du secteur privé du cabinet ADP (mercredi) et les inscriptions hebdomadaires au chômage (jeudi), devront donc attendre le lundi pour agir sur les données publiées.

"De toute évidence, les chiffres de l'emploi seront le moment clef de la semaine prochaine. Soit nous aurons une réaction à retardement lundi soit les chiffres de jeudi auront été tellement bons qu'il y aura d'importants mouvements d'achat avant les données de vendredi", a dit Phil Orlando, chef de l'analyse technique chez Federated Investors.

D'AUTRES INDICATEURS

Sur l'ensemble de la semaine dernière, le Dow a gagné 1,0%, le S&P 500 0,58% et le Nasdaq 0,87%, les principaux indices de Wall Street enregistrant ainsi leur quatrième hausse hebdomadaire de suite avec l'apaisement des craintes sur la santé financière de certains pays européens.

Les pays de l'Union européenne se sont mis d'accord vendredi sur un filet de sécurité pour la Grèce, dont les difficultés budgétaires n'ont cessé d'inquiéter les investisseurs au cours des dernières semaines.

Certains soulignent toutefois, avec notamment en tête l'abaissement par Fitch de ses notes sur la dette souveraine du Portugal, que d'autres pays de la zone euro pourraient se retrouver dans une situation délicate.

"Bien sûr, on ne peut exclure des problèmes budgétaires d'autres pays en Europe. Mais, au moins, les Européens ont créé un précédent en manifestant leur volonté de parer à tout dérapage d'un problème budgétaire", a souligné Ken Farsalas, gérant de portefeuille chez Oberweiss Asset Management.

Avant les chiffres de l'emploi, les investisseurs pourront se faire une idée de l'état d'esprit des consommateurs avec d'une part les chiffres de la consommation des ménages attendus lundi et d'autre part l'indice de confiance du consommateur prévu mardi.

Des statistiques industrielles sont également au menu de la semaine prochaine, notamment celles relatives aux commandes et l'indice PMI de Chicago.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 Commentaire

Les 11.000 points en vue à Wall Street avec l'emploi

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS