Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Les 1 400 salariés de PSA à Rennes concernés par le PSE sont tous reclassés

, , , ,

Publié le

La direction de l'usine rennaise de La Janais (Ille-et-Vilaine) de PSA est satisfaite : les 1 400 suppressions d'emplois ont pu être réalisées sans faire appel à des licenciements contraints. L'usine emploie désormais 4 200 salariés.

Les 1 400 salariés de PSA à Rennes concernés par le PSE sont tous reclassés © DR

Un communiqué publié mercredi 15 janvier par la direction de l'usine PSA Peugeot Citroën de Rennes La Janais (Ille-et-Vilaine) annonce que "100% des salariés concernés par le Plan de sauvetage de l'emploi (PSE) sur le site sont reclassés". Il n'y aura aucun licenciement contraint. 1 400 salariés quittent donc cette usine dont l'effectif est ramené à 4 200 personnes.

130 des sortants ont accepté des mobilités internes vers d'autres sites du groupe, 550 disposent de mesures d'aménagement de fin de carrière jusqu'à leur départ en retraite (congés seniors), 100 bénéficient d'un accompagnement pour la création ou la reprise d'une entreprise et 600 sont en reclassements externes dans le cadre de la réindustrialisation du site de La Janais ou ont trouvé un emploi dans une entreprise ou une collectivité locale de la région.

Dans les espaces libérés par PSA, l’installation d’un Technicentre de la SNCF pour la rénovation et l’entretien des rames TGV permettra la création de 80 emplois. Le groupe de BTP Pigeon, déjà installé en Ille-et-Vilaine à Argentré-du-Plessis, annonce l'ouverture prochaine d'un site de production de béton prêt-à-l'emploi moyennant une vingtaine d'embauches... D'autres entreprises sont annoncées comme la société Ecodesign qui va créer une unité de transformation de conteneurs en logements. 

La direction de PSA Rennes prévoit un investissement de 90 millions d'euros à La Janais pour la fabrication, d'ici à 2017, de la remplaçante de la voiture 5008 de Peugeot. En attendant, des journées de chômage technique vont se multiplier cette année et l'an prochain, sauf si la conjoncture européenne redémarre dans le segment des véhicules de moyen-haut de gamme sur lequel intervient PSA à Rennes.

Stanislas Du Guerny
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle