Les 1 300 salariés d'Upsa à Agen inquiets du projet de vente de Bristol-Myers Squibb

Le groupe pharmaceutique américain Bristol-Myers Squibb (BMS) pourrait d'ici fin 2018 décider de vendre l'usine d'Upsa à Agen (Lot-et-Garonne), spécialisée dans l'aspirine effervescente.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les 1 300 salariés d'Upsa à Agen inquiets du projet de vente de Bristol-Myers Squibb
Chaque année, le site Upsa d'Agen produit plus de 330 millions de boîtes de médicaments.

La volonté de Bristol-Myers Squibb (BMS) de vendre Upsa et son usine d'aspirine effervescente basée à Agen (Lot-et-Garonne) ne semble plus faire guère de doute. Chaque année, ce site, qui emploie 1 300 personnes, produit plus de 330 millions de boîtes d'aspirine, de Dafalgan, de citrate de Bétaïne ou de Donormyl. Mi-juin 2018, le groupe pharmaceutique américain a lancé une revue stratégique, préfigurant une éventuelle vente. Un projet, qui suscite l'inquiétude du personnel. Surtout, qu'un mois plus tard, les syndicats apprenaient que deux banques avaient été engagées par BMS pour la vente d’Upsa, sa division française de médicaments sans ordonnance. La valeur d’Upsa est estimée entre 1 et 1,5 milliard d'euros.

Décision en décembre

Les résultats de la revue stratégique ne seront connus qu'en décembre 2018. A ce moment-là, le groupe "pourrait se séparer des activités d'Upsa par le biais d'une vente ou décider de conserver et de développer l'activité". Dans un communiqué, BMS assure qu'il "n’est en aucun cas envisagé, à l’issue du processus, de mettre fin aux activités d’Upsa ni de fermer les sites de production d’Agen".

Des mots, qui ne suffisent pas à rassurer les syndicats et élus locaux, car l'usine, plus gros employeur privé du département, pèse 3 500 emplois indirects. Tout dépendra de l'acquéreur et de son projet, explique, Jean Dionis du Séjour, le maire d'Agen. Ce pourrait être le puissant Américain Procter&Gamble Co. En attendant, le maire et président d'agglomération a annoncé que la collectivité allait rendre aux dirigeants de BMS-Upsa une étude sur l'impact de la présence de la firme en Lot-et-Garonne.

De leur côté, les organisations syndicales d’Agen ont validé le choix de deux avocats de stature nationale pour les accompagner : Ralph Blindauer ou Céline Pares. Elles redoutent que le repreneur ne garde qu'une partie du site. Des syndicats, qui reprochent à Upsa de ne plus investir assez depuis plusieurs années dans leur site. BMS se défend et explique avoir investi 334 millions d'euros depuis 1995, soit 15 millions d'euros par an en moyenne.

En 2017, Upsa a enregistré un chiffre d’affaires de 425 millions d’euros, en progression de 8 % par rapport à l’année précédente et affichait un bénéfice brut d’environ 100 millions d’euros. Upsa emploie en France 1 500 personnes, dont 1 300 dans le Lot-et-Garonne.

0 Commentaire

Les 1 300 salariés d'Upsa à Agen inquiets du projet de vente de Bristol-Myers Squibb

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 30/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS