Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Lelma : une nouvelle usine de traitement de surface à Tanger

, ,

Publié le

Le site de 3 000 m² dédié à l'aéronautique, créé par la société bordelaise L’Electrolyse, après 5 millions d'euros d'investissements, a comme principal client son voisin et partenaire Mecachrome.

Lelma : une nouvelle usine de traitement de surface à Tanger © tangerfreezone.com

Le ministre marocain de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies Abdelkader Amara, a inauguré hier lundi 5 mars 2013, la nouvelle usine de la société française L’Electrolyse, dénommée Lelma (L’Electrolyse Maroc) sur la zone franche d’exportation de Tanger (TFZ).

Ce site spécialisé dans le traitement de surface physico-chimique de pièces mécaniques est le fruit d’une joint-venture avec le groupe Mecachrome qui était en quête d’un prestataire pour ce type d’opération sur les pièces aéronautiques de grande taille qu’il fabrique à Tanger.

Le Maroc est considéré comme sous équipé en matière d’installation de traitement de surface

Il sera un des principaux clients de ce site qui peut traiter des pièces jusqu’à 6 mètres de long et 2 mètres de large, mais Lelma devrait aussi chercher d’autres marchés.

Le Maroc est considéré comme sous équipé en matière d’installation de traitement de surface même si des investissements récents ont aussi été réalisés dans d’autres sites par exemple à Casablanca chez Casablanca aéronautique ou Indraero Lisi.

Lelma, installée sur 3 000 m² à côté de l’usine Mecachrome, est en fait opérationnel depuis l’automne dernier. L’investissement, qui avait été annoncé en 2011 puis confirmé en février 2012 par L’Electrolyse , s’élève à 5 millions d’euros, porté à 60% par l’entreprise et 40% par MK Aero, la filiale marocaine de Mecachrome. L’effectif initial est d’une trentaine de personnes et le chiffre d'affaires de la première année devrait avoisiner 650 000 euros. 

Les dirigeants de L’Electrolyse, Dominique Sentagnes et Julio de Souza de Mecachrome, étaient présents lors de la visite du ministre de l’Industrie. Celui a rappelé : "il y a quelques années, certains ne croyaient pas qu’au Maroc, on pouvait faire de l’aéronautique. Aujourd’hui, une centaine d’industriels de l’aéronautique ont choisi [notre pays. Et ils y réalisent] un chiffre d’affaires de plus de 6 milliards de dirhams (540 millions d'euros NDLR)".

installé sur la zone franche de Tanger depuis 2008

Basé à Latresne (Gironde), près de Bordeaux, L’Electrolyse emploie en France environ 115 personnes. Outre son usine marocaine, sa première incursion à l’étranger, la société girondine a investi 2 millions d’euros dans la modernisation de ses installations en France au printemps dernier.

Le groupe Mecachrome pour sa part est installé sur la zone franche de Tanger depuis 2008 sous la dénomination MK Aero, où il emploie une cinquantaine de personnes dans l’usinage, l’assemblage et le parachèvement de pièces aéronautiques.

 

Pierre-Olivier Rouaud

 


Agrandir le plan

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle