Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Lear Corporation inaugure, dans le câblage, sa quatrième usine au Maroc

, , , ,

Publié le

Le groupe américain de systèmes de distribution électrique et de sièges pour l'automobile, Lear Corporation a implanté à Kénitra sa quatrième usine au Maroc. Elle est spécialisée dans la fabrication de faisceaux de câbles et doit employer 1 700 salariés d'ici à fin 2014.

Lear Corporation inaugure, dans le câblage, sa quatrième usine au Maroc
L'usine Lear de Kenitra
© aos-studley

Et de quatre au Maroc. L'américain basé à Southfield dans le Michigan a annoncé en ce début mai l'ouverture d'une nouvelle usine au Maroc à Kénitra. celle-ci vise à fournir des systèmes de distribution électrique de pointe aux principaux constructeurs automobiles européens.

"Lear est fière d'ouvrir une autre usine de classe mondiale qui soutiendra notre activité de distribution électrique en pleine croissance" a déclaré Frank Orsini, vice-président directeur de Lear et président du segment des produits électriques dans un communiqué du 6 mai.

un millier d'employés

Concernant ses caractéristiques, l'usine occupe une surface de 27 871 m² et compte actuellement un millier d'employés. Lear projette d'y employer 1 700 salariés fin 2014.

"Nous avons pu exploiter notre modèle à bas prix afin d'augmenter notre part de marché et améliorer nos marges. La nouvelle usine de Kénitra contribuera à la croissance supplémentaire rentable de notre activité de distribution électrique" a ajouté Frank Orsini.

Installée sur la zone franche Atlantic Free Zone (AFZ) près de Kénitra  sur la commune d'Amer Saflia, l'usine bénéficie notamment via le fonds Hassan II de soutien à ses investissements par l'octroi de subventions.

À ce titre, le 15 mai 2013, cette usine avait fait partie d'une série de 8 conventions d’investissement d’une valeur globale de plus de 600 millions de dirhams (54 millions d'euros).

de nombreux fabricants de harnais

Lear Automotive Morocco avait alors estimé le montant de son investissement à Kénitra à 24,4 millions de dirhams (2,2 millions d'euros) et un projet de création de 1 100 emplois. Il devait bénéficier d'une aide de 3,66 millions de dirhams (0,39 million d'euros).

Lear, phénix du Michigan
A l'instar d'autres équipementiers, Lear a subi l’effondrement du marché lors de la crise de 2008. En juin 2009, il était placé sous la protection de la loi des faillites américaine (Chapter 11). Depuis, le groupe qui compte 113 000 employés dans 207 établissements et 36 pays s'est relevé. Lear, qui est l'un des plus importants fournisseurs de sièges et de systèmes électriques pour l'automobile, a réalisé un chiffre d'affaires 2013 de 4,4 milliards de dollars (+10%) et un résultat d'exploitation de 243 millions de dollars (+ 21%). Son siège se situe à Southfield (Michigan) et il est coté à New York.

 

Pour rappel, présent au Maroc depuis 2003, Lear y exploite déjà trois usines. Deux d'entre elles sont localisées à Tanger. Elles sont spécialisées  dans la production de systèmes de câblage électrique et de sièges automobiles.

Quant à la troisième usine, elle se trouve à Rabat. Elle fabrique des produits électroniques tels que des chargeurs de batterie et des modules d'interface pour les constructeurs automobiles européens tels que BMW, Renault et Volkswagen.

Le Maroc abrite de nombreux fabricants de "harnais" faisceaux de câble prêt à monter pour l'automobile livrés depuis le Maroc aux usines d'assemblage en Europe.

Les japonais Sumitomo et Yazaki, l'américain Delphi ou l'allemand Leoni sont les plus importants.

L'activité de câblage nécessite peu d'investissement mais est intensive en main d'œuvre. Elle a quitté de ce fait l'Europe de l'ouest pour se localiser dans les pays à bas coûts en Europe de l'ouest ou en Afrique du nord.

La part de marché mondiale du Maroc sur ce secteur frôle les 5%, selon les autorités.

Dans le même métier des faisceaux de câbles et toujours au Maroc le groupe japonais Yazaki vient lui de confirmer l'ouverture d'une troisième usine près de Meknès.

Nasser Djama

Atlantic Free Zone, décollage à confirmer
Ouverte en 2012, Atlantic Free Zone (AFZ) se trouve à une dizaine de km de Kénitra. Elle vise à devenir une des premières plateformes industrielles intégrées (P2I) au Maroc. Ce projet est prévu sur 345 ha en deux tranches dont l'une est en zone franche en cours d'exploitation sur 193 ha et l’autre en territoire assujetti. Initialement, le groupement composé par MEDZ, filiale de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) et de la société espagnole Edonia World ont été chargées de la gestion de la P2I de Kénitra. Au vu, semble-t-il, de résultats commerciaux décevants, le 12 mars dernier MEDZ a racheté l'essentiel des actions d'Edonia dans les sociétés Atlantic free zone investment (AFZI) et Atlantic free zone management (AFZM). MEDZ détient désormais 89% des parts. Delphi, Coficab, Fujikura ou St Gobain Sekurit sont déjà implantés dans cette zone. Concurrent de Lear, Yazaki a lui aussi une usine à Kénitra mais pas sur la zone franche.

Localisation de Kénitra Atlantic Free Zone

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle