Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Leader mondial cherche repreneur ...

,

Publié le

Leader mondial cherche repreneur ...

Les entreprises citées

Pas de nationalisation, mais un droit de regard sur le repreneur. Alors que la vente des chantiers navals de Saint-Nazaire se précise, le gouvernement s’en tient à cette ligne de conduite. Échaudé par les polémiques qui ont suivi l’annonce du plan de sauvegarde du site Alstom à Belfort, il veut convaincre qu’il fera le choix d’une solution pérenne garantissant l’avenir d’un savoir-faire unique en France. Le coréen STX Offshore & Shipbuilding, contraint de céder sa participation majoritaire pour faire face à sa quasi-faillite, devra tenir compte de l’avis de l’État français qui détient 33 % du spécialiste de la construction de méga-paquebots. Cette minorité de blocage se double d’une autre menace. Le gouvernement se dit prêt à mobiliser la réglementation des investissements étrangers en France pour s’opposer à une prise de contrôle « qui ne serait pas conforme aux intérêts nationaux ». Dans le même temps, Paris espère que DCNS, le spécialiste du naval militaire, habitué à collaborer avec les chantiers nazairiens, sera associé à la reprise de la participation majoritaire de STX. DCNS n’a ni les moyens financiers ni l’expertise pour accompagner le développement de ce fleuron et ne pourra prendre qu’une participation minoritaire. On ne peut que déplorer qu’il n’y ait pas d’autre repreneur potentiel en France. Pourquoi faudrait-il attendre que l’italien Fincantieri ou le néerlandais Damen ramasse la mise ? STX France dispose d’un carnet de commandes à faire pâlir plus d’un industriel. Ce n’est pas un canard boiteux. C’est une entreprise bien gérée, au centre d’un écosystème qui fait la fierté de tout un territoire. Surtout, c’est une entreprise innovante, tant sur le plan industriel que sur le plan social. Ce qui justifierait qu’elle reste sous pavillon français… 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle