Le Web fait sa publicité

Avec le développement de la publicité en ligne, le Web s'affirme face aux médias traditionnels. Et les entreprises multiplient les bannières.

Partager

Le Web fait sa publicité

Sur Internet, impossible d'échapper à la publicité ! Au même titre que la télévision, la presse, la radio, le cinéma et l'affichage, le Web est devenu un véritable média. Outre la notoriété qu'il véhicule pour une marque, Internet offre une interactivité inédite qui permet d'attirer le consommateur sur le lieu de vente. Sans compter les moyens techniques de connaître les retombées d'une campagne. Selon une enquête Internet Advertising Bureau-Pricewater-houseCoopers, 90 % des publicités en ligne en France se présentent sous forme de bannières, c'est-à-dire de petites applications, généralement conçues sous la forme de fichiers GIF animés. Leur but ? Attirer l'oeil, et, surtout, le " clic " de l'internaute, geste qui le propulse sur le site de l'annonceur. Chaque visiteur est repéré (fournisseur d'accès Internet, navigateur Web) et suivi à la trace sur les sites qu'il visite. Lorsqu'il charge une page contenant une publicité, l'information est remontée au gestionnaire du site. Les annonceurs peuvent acheter l'espace au nombre de pages vues, connaître le trafic généré par une bannière et savoir si les ventes proviennent de celle-ci ou d'un autre cheminement. Internet attire les annonceurs traditionnels A ces atouts s'ajoute un prix d'entrée très attractif. La bannière coûte le prix du développement d'une petite application, soit quelques milliers de francs. S'ajoute l'achat d'espace, qui oscille entre 100 000 et 200 000 francs par campagne. Selon une étude du Benchmark Group, le budget moyen d'une campagne publicitaire en France s'élève à 210 000 francs, avec 850 000 pages achetées en moyenne. Et plus de la moitié des annonceurs répartissent leur campagne sur au moins six sites. Tous ces arguments expliquent l'engouement actuel des entreprises. Depuis septembre, la société d'études Secodip enregistre ainsi 700 à 800 nouvelles bannières par semaine. Au total, plus de 12 000 bannières ont été recensées sur les sites français. Soit plus de 1 500 marques et 1 000 annonceurs présents. " Les annonceurs traditionnels envahissent les supports Internet ", note Secodip. Derrière les télécommunications et l'informatique, de nouveaux secteurs, comme la distribution, les services, le tourisme, le transport, les boissons et les produits de beauté, viennent à la publicité en ligne. Seule ombre notée par le Benchmark Group, la satisfaction : seuls 57 % des annonceurs s'estiment satisfaits de leur expérience, contre 83 % en 1998.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUR LE MÊME SUJET
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS