Le vote qui doit décider de l’avenir de la centrale nucléaire de Fessenheim

Le conseil d’administration d’EDF doit voter pour ou contre la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim. Mais il est probable que les administrateurs indépendants ne suivent pas l’avis du gouvernement.

Partager
Le vote qui doit décider de l’avenir de la centrale nucléaire de Fessenheim

Mardi 24 janvier est un jour très important pour EDF. Le Conseil d’administration doit se réunir pour voter ou non sur le protocole d'indemnisation pour la fermeture anticipée de la centrale nucléaire de Fessenheim (Bas-Rhin). Cela revient à accepter ou non la mise à l’arrêt de la centrale en 2018, lorsque l'EPR de Flamanville (Manche) démarrera. Une décision favorable du conseil d’administration permettra au gouvernement d’émettre le décret de fermeture avant la fin du mandat présidentielle. La promesse de François Hollande serait alors partiellement tenue, même si originellement la centrale aurait dû fermer ses portes avant la fin 2016.

Le problème pour le gouvernement est que, bien que la société soit détenue à 87% par l’Etat, un vote positif n'est pas assuré. Les six représentants publics ne participeront pas au vote. Quant aux six représentants des salariés, ils voteront contre. Le 10 janvier dernier, le Conseil Central d’Entreprise a déjà émis un avis négatif sur le dossier relatif au "Projet de fermeture anticipée de la centrale de Fessenheim, phase 1 : la demande d’abrogation de l’autorisation d’exploiter".

La décision est donc entre les mains des six administrateurs indépendants. A savoir, Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF, Olivier Appert, délégué général de l'Académie des Technologies, Philippe Crouzet, Président du directoire de Vallourec, Colette Lewiner, administratrice professionnelle et Laurence Parisot, vice-présidente du directoire du groupe Ifop.

L’hypothèse François Fillon

Rien ne prouve que ces six personnalités aillent dans le sens du gouvernement. Aussi, en cas de non-unanimité des six administrateurs indépendants, il est vraisemblable que le vote soit reporté à juin 2017 après l’élection présidentielle. En effet, en cas de victoire de François Fillon, le candidat "Les Républicains", a d’ores et déjà annoncé que la centrale alsacienne resterait en activité. Ce qui réglerait la question…

En août 2016, le groupe et le gouvernement s’étaient entendus sur le montant de l’indemnisation à verser à l’électricien pour compenser la fermeture de son actif pour des raisons qui ne tiennent pas à la sûreté. Le ministère de l’Environnement et de l’Energie s’est engagé sur un premier versement de 100 millions d’euros puis un deuxième de 300 millions un an après la fermeture. Cette somme doit couvrir les coûts directs de mise à l’arrêt et de reconversion du personnel. Une part variable complétera cette somme pour compenser la perte de production et sera calculée selon les cours de l’électricité et la production des autres réacteurs.

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

40 - Landes

Analyses eau et poisson.

DATE DE REPONSE 22/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS