Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Le vosgien Framatec investit 1 million d’euros dans une nouvelle machine de découpe

, ,

Publié le

Le spécialiste de la construction de charpentes et de structures métalliques Framatec à Dinozé (Vosges) va injecter un million d’euros dans une nouvelle machine de sciage, perçage, grugeage et marquage de profilés aciers.

Le vosgien Framatec investit 1 million d’euros dans une nouvelle machine de découpe
Le nouvel équipement sur le site de Framatec à Dinozé viendra remplacer une machine atteinte par la limite d’âge, après six ans de production.
© Philippe Bohlinger

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Les commandes décrochées auprès de grands-comptes comme Bouygues Construction, EDF ou encore General Electric poussent Framatec à Dinozé (Vosges) à investir pour améliorer sa productivité. Ce spécialiste de la construction de charpentes et de structures métalliques va injecter 1 million d’euros dans le remplacement d’une machine de sciage, perçage, grugeage et marquage de profilés aciers. La mise en service est prévue pour décembre 2018.

Dans cette usine qui tourne en 3X8, l’équipement existant était atteint par la limite d’âge, après six ans de production. "Nous investissons régulièrement pour ne pas être contraints de faire de la maintenance curative. Cette nouvelle machine va par ailleurs être implantée en tenant compte de la future réimplantation de l’usine", expose Gino Luigi Pisani, président de Framatec. L’entreprise envisage d’exploiter une réserve foncière de trois hectares voisine de son site de Dinozé, afin de rationaliser la circulation des flux dans ses ateliers. La première phase, en cours d’étude, porte sur la réimplantation du magasin de stockage des produits semi-finis (profilés laminés, tubes, tôles) dans un nouveau bâtiment de 3 000 m² et la mise en place d’un transfert automatisé.

Transmission programmée

Framatec emploie 80 salariés en CDI sur deux sites vosgiens : Dinozé et Rambervillers et affiche un chiffre d'affaires de 12,4 millions d’euros pour 2016. Spécialisée dans l’étude, la fabrication et l’assemblage d’ouvrages complexes, la société s’appuie sur un bureau d’études de 10 ingénieurs structure et dessinateurs-projeteur. "Nous sommes en mesure d’embaucher immédiatement une demi-douzaine de personnes en CDI ayant des profils d’ingénieur, mais également de soudeur, de peintre ou de conducteur de travaux", précise le président de Framatec. Le dirigeant de 62 ans planifie par ailleurs, dans les trois années à venir, la transmission de l’entreprise familiale à son fils Anthony, 30 ans, actuel directeur-général.

Philippe Bohlinger

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle