Le volet industriel du contrat Rafale en Inde serait bouclé !

Selon les médias indiens, Dassault et HAL auraient terminé leurs négociations concernant le transfert de technologies lié à la vente des 126 Rafale à l'armée indienne. La part française de la charge industrielle sur l’ensemble du contrat reculerait de 50 à 40%. La signature finale du contrat devra attendre la tenue des élections législatives en mai prochain.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le volet industriel du contrat Rafale en Inde serait bouclé !

Selon le site d'information de la chaîne indienne NDTV, le contrat des 126 Rafale en Inde aurait franchi ces derniers jours une étape décisive. Dassault Aviation et l'entreprise publique locale HAL (Hindustan Aeronautics Limited ) se seraient mis d'accord sur le partage industriel concernant les 108 appareils à construire et assembler sur place, sachant que les 18 premiers exemplaires doivent être directement livrés par la chaîne d'assemblage de l'avionneur français située à Mérignac, en Gironde.

L'accord prévoirait que 70 % de la charge industrielle liée à la production des 108 appareils, incomberait à des entreprises indiennes. Si les chiffres sont exacts, le volume de production qui reviendrait aux fabricants français serait de 40% et non plus 50% comme prévu à l'ouverture des négociations. "Le curseur a pu bouger au cours des deux ans de négociations", reconnaît une source française proche du dossier.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Encore plusieurs mois avant la signature

Reste que cet accord est une étape indispensable pour Dassault Aviation pour signer ce premier contrat à l'exportation estimé entre 12 et 15 milliards de dollars. La signature pourrait toutefois prendre encore plusieurs mois. Le ministre de la Défense indien a en effet précisé le 6 février dernier qu'il avait consommé son budget d'équipement militaire pour l'exercice en cours, et qu'il fallait désormais attendre le prochain qui démarrera après les élections législatives prévues en mai prochain.

La conclusion du volet industriel de l'accord concorde avec les propos tenus par le Délégué général pour armement Laurent Collet-Billon, qui a précisé mi-février que les sous-traitants indiens participant au programme Rafale avaient été identifiés.

Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation, devrait apporter plus de précisions sur l'avancée des négociations jeudi 13 mars, à l'occasion des la présentation des résultats de son groupe.

Hassan Meddah

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS